Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 13:15

Te parler de la boîte à grande sœur, c'est bien. T'expliquer ce qu'on a fait pour préparer en douceur notre grande petite puce à l'arrivée du bébé, c'est mieux! 

Même si pour le moment, on n'a pas de recul sur l'efficacité du processus, je me dis qu'au moins te donner des idées pourra t'aider à déstresser un peu, et appréhender un peu mieux ce moment délicat à vivre en famille...

J'insiste bien sur le fait que c'est un partage d'expérience, de réflexions que nous avons eues, et absolument pas une méthode à suivre à la lettre. Nous n'avons d'ailleurs aucun recul, et seul l'avenir nous dira si on a eu raison ou non de faire telle ou telle chose.

 

Evidemment, il y a plein de paramètres qui rentrent en ligne de compte. Notamment l'âge de l'aîné, d'abord: à 18 mois ou à 5 ans, on ne vit pas les choses de la même façon. Et aussi son caractère: est-il exclusif, hyper sociable, possessif, généreux,...? entre autres...

 

Notre cas de figure: l'aînée aura tout juste 2 ans à la naissance du deuxième. Elle s'exprime déjà bien, est très sociable, mais assez possessive avec ses parents. Elle est débrouillarde et aime comprendre les choses, qu'on prenne le temps de lui expliquer, de lui montrer, et surtout qu'on la 

laisse faire et progresser vers son autonomie. Elle est vite contrariée si on lui refuse ça.

 

Bref. Prenant tout cela en compte, voici ce qu'on a fait:

 

1) Lui parler, lui expliquer ce qui était en train de changer. On a commencé vers ses 20 mois, quand mon ventre commençait à bien se voir. Au début, on ne s'est pas trop étendus sur le bébé dans le bidon de Maman, mais on lui a surtout lu des histoires, notamment "J'attends un petit frère" de Marianne Vilcoq, très bien fait et qui l'a tout de suite scotchée.

Et puis plus le temps a passé, plus on lui a expliqué, montré mon ventre. Spontanément, elle a fini par devenir curieuse, à soulever mon haut, à deviner pourquoi Maman avait un gros bidon. Finalement, quasiment à terme, pas un matin ne passe sans qu'elle ne dise bonjour et bonne nuit au bébé, avec des caresses, des bisous, des câlins, et sans qu'on n'ait rien forcé. Elle s'amuse même à gonfler son ventre pour faire comme Maman, en disant en riant "gros bidon, Maman!!", et elle singe ma démarche de cow-boy, c'est trop drôle!

Il ne faut jamais sous-estimer le degré de compréhension des petits, même s'ils ne verbalisent pas encore, même si on dirait qu'ils s'en moquent. Je suis convaincue qu'ils comprennent tout. Il faut juste les laisser s'exprimer à leur manière, à leur rythme, et surtout être là, disponibles, pour y prêter attention.

 

2) Jouer avec elle à la poupée, faire les gestes qu'on fera avec le bébé (les soins, l'habillement, la tétée, le rot, le coucher,...), et comparer avec elle, la grande, en la valorisant. Lui montrer les différences, lui expliquer qu'elle aussi a été un tout petit bébé. Lui dire qu'en tant que grande-soeur, elle pourra jouer avec son frère ou sa soeur, lui montrer et lui expliquer des choses: de cette façon on valorise ses acquis, sa propre expérience d'enfant, et on montre qu'on lui fait confiance pour bien s'occuper de son petit frère ou sa petite soeur.

 

3) L'accompagner dans son désir d'autonomie. Elle est à un âge où elle commence à vouloir être propre (ne plus porter de couches est une belle façon de se démarquer du bébé, qui lui, en portera), à s'habiller /se déshabiller toute seule, nous prouver qu'elle sait faire plein de choses par elle-même. On a essayé de ne pas la pousser, mais plutôt de la suivre quand elle se sent prête et en demande. Pas évident, car elle n'a pas souvent la patience d'attendre qu'on lui explique le bon geste avant de faire seule (et nous pas toujours la patience qu'elle essaye 10 fois de mettre son pyjama. Mais là, il faut décoller l'oeil de la pendule, accepter qu'elle ira au lit 5-10 mn plus tard, c'est pas grave). 

Encore et toujours, lui expliquer qu'on ne l'empêche pas, mais qu'au contraire, on veut lui montrer comment faire pour qu'elle y arrive toute seule par la suite. Lui expliquer que ne pas y arriver du premier coup n'est pas un échec, que nous aussi on est passés par là, et qu'on veut l'aider à grandir à son tour.

 

4) On a réorganisé sa chambre, en rendant plus accessibles ses livres, ses jeux, ses chaussures / chaussons, afin qu'elle puisse choisir, prendre et ranger seule ses affaires. Elle en est très heureuse et très fière. Du coup, elle a commencé à jouer seule dans sa chambre, à s'installer dans son fauteuil pour raconter ses livres à ses peluches, sans qu'on ait besoin d'intervenir...

 

5) Lorsqu'elle a vu les vêtements du futur bébé sur le sèche-linge, elle a d'un coup réalisé que sa poupée avait un pyjama trop petit et pas de body, alors qu'elle portait une couche! Alors le bébé a fait un cadeau pour sa poupée: il a donné quelques petits vêtements, et une couverture magique pour faire dodo. Succès assuré.

 

6) On a installé le berceau du bébé. Elle a commencé par dire "c'est mon lit, à moi!", et elle voulait absolument dormir dedans. Au début j'ai refusé, de peur qu'elle soit trop lourde et le casse. Mais son Papa a insisté (et il a bien fait), pour la laisser aller dedans, et se rendre compte par elle-même qu'elle était trop grande et de fait, se cognait partout; que ce lit était vraiment un lit de bébé, alors qu'elle, avait un lit de petite fille. 

 

7) On a acheté une planchette à roulettes à fixer sur la poussette, afin qu'elle puisse être debout lorsque le bébé sera dans le cosy. Dans un premier temps, on l'a fixée alors que la poussette avait encore son assise habituelle. Dès lors, elle n'a plus voulou s'asseoir, parce que c'était trop rigolo d'être debout, et de faire semblant qu'elle était sur une trotinette :-)

Et dans un deuxième temps, on a complètement remisé l'assise de la poussette pour la remplacer par le cosy, dans lequel on a mis sa poupée, face à elle. Et alors là, succès immédiat! Bon, elle a évidemment essayé de monter dans le cosy, mais s'est vite aperçue qu'elle dépassait de partout, comme pour le berceau, et elle a renoncé très vite...

 

 

On a fait le choix de procédér par étapes, pour qu'elle n'ait pas l'impression que du jour au lendemain, tout changeait à cause de l'arrivée de ce bébé. On a voulu qu'elle ait le temps de s'habituer, de se familiariser avec le nouveau matériel (berceau, cosy, planchette...) et la nouvelle organisation à la maison.

Ca n'empêche qu'elle ne s'imagine sûrement pas à quel point ça va bouleverser sa vie (et la nôtre), en n'étant plus le centre d'attention exclusif de ses parents, en devant tout partager ou presque. Mais disons qu'on pense qu'avoir fait tout ça aténuera le probable choc de l'arrivée du bébé.

Ceci dit, on s'est bien noirci le tableau exprès, en se préparant à une phase horrible pendant plusieurs mois, mais si ça se trouve, on aura une très bonne surprise, et tout se passera bien... qui sait? Je te tiendrai au courant dans quelques mois ;-)

Repost 0
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 12:25

Un grand merci à Céline, du Blog de Mère, pour avoir partagé cette très chouette idée!

 

Bébé n°2 va arriver dans quelques jours, et je cherchais quelque chose de chouette à faire pour ma grande puce, pour la faire patienter pendant mon séjour à la maternité, mais aussi et surtout pour la rassurer, qu'elle sache que Papa et Maman pensent à elle, etc...

On m'avait suggéré de faire un cadeau de la part du bébé, mais je suis pas trop cadeau, et je préférais quelque chose de plus personnel. Et puis le bébé avait déjà donné quelques uns de ses vêtements pour habiller la poupée. Bref, ça ne me convenait pas vraiment.

 

Et puis cette idée de boîte à grande sœur a fait son chemin. Je ne voulais acheter qu'un minimum de choses, des bricoles (c'est que ça devient dur de faire les magasins...). Alors je me suis creusé la tête, et voilà ce que j'ai fait...

J'avais une boîte en bois trouvée en vide-grenier, avec plein de tiroirs, dont je n'avais pas l'usage. J'ai farfouillé à droite à gauche, et je l'ai remplie avec plein de petits trésors. Certains qu'elle connaît déjà, auxquels elle tient beaucoup mais qui ne lui appartenaient pas, et d'autres nouveaux. Les tiroirs étant de tailles différentes, ça a permis d'y mettre pas mal de choses, finalement.

 

En vrac, voilà ce que son Papa et moi y avons glissé:

- des coquillages pour écouter la mer

- des papillons en tissu façon origami

- des guirlandes en papier crépon

- une petite figurine de tortue

- un collier de son Papa, un marron, un pierre oeil-de-tigre (trésors déjà connus et qu'elle adore)

- une petite amulette porte-bonheur et un porte-clés

- un tout petit sac en bandoulière

- des gommettes autocollantes

- une petit bourse remplie de pièces en chocolat

- des figurines en origami

- une photo d'elle dans les bras de Papa et Maman, et avec Doudou

- une boîte de crayons de couleurs "de grand"

- des papiers de couleurs pour dessiner
 

Evidemment, au moment où j'écris ce post, la boîte est bien emballée dans son papier cadeau, et je n'ai pas pris les photos, mais ça viendra, désolée...

En attendant, voilà le type de boîte que j'ai utilisé...

En attendant, voilà le type de boîte que j'ai utilisé...

Voilà! Et à cette boîte, nous avons rajouté une jolie carte postale remplie de mots d'amour, pour lui expliquer que le bébé était en train d'arriver, que Papa et Maman allaient vite revenir pour la câliner, et surtout, qu'on l'aimait très très fort. Histoire de la rassurer un peu lorsqu'elle se retrouvera gardée par d'autres personnes que nous.

 

Je reviendrai après la naissance pour mettre les photos de la "vraie" boîte et de son contenu, et aussi pour te dire comment la puce a vécu tout ça. Pas évident, l'arrivée d'un bébé lorsque l'aîné(e) est encore petit(e)!

Repost 0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 20:04

Si tu as la réponse, je suis preneuse!!

 

 

J'ai pourtant essayé d'être créative, en me disant que ma petite fleur ne pourrait résister à l'attrait de la souris verte qu'elle aime tant...

 

Tout ça pour m'apercevoir qu'elle ne mange finalement que les pâtes et le jambon. Ô désespoir!

 

M.à J. du 21/12: Elle a adoré des madeleines salées carottes-cumin. Je tiens peut-être une piste!...

Les cours d'arts plastiques n'ont pas servi à grand chose, visiblement...
Les cours d'arts plastiques n'ont pas servi à grand chose, visiblement...

Les cours d'arts plastiques n'ont pas servi à grand chose, visiblement...

Repost 0
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 19:30

Très facile à réaliser, ça donne rapidement un résultat du plus bel effet.

Celui-ci est très girly-paillettes car c'est pour une toute petite fille, mais tout dépend évidemment des boutons utilisés.

 

 

Matériel:

- plein de boutons de formes et couleurs différentes

- une carte cartonnée ou une toile de peinture

- un tube de colle extra forte type glu (si possible souple une fois sèche), ou un pistolet à colle chaude (dure une fois sèche)

- un gabarit de la forme à réaliser

 

 

Etapes:

1) Commence par tracer le plus légèrement possible ta forme sur la carte ou la toile.

2) Colle les boutons: d'abord les contours, puis remplis l'intérieur. Quand c'est fait, colles-en une deuxième couche pour cacher au maximum tous les espaces laissés blancs, et de façon à masquer le contour dessiné. Et recommence jusqu'à ce qu'on ne voie plus de blanc.

Tableau papillon en boutons
Tableau papillon en boutons
Repost 0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 08:29

1) La taille de la baignoire

A 6 mois, ma petite fleur tient bien assise, et adore d'autant plus le moment du bain.

Problème: quand elle se baigne dans sa baignoire de bébé, elle nous transforme la salle de bain en parc aquatique! Des fois je me dis que j'aurais dû mettre un ciré et des bottes en caoutchouc avant de la baigner, tellement elle en met partout...

 

Alors du coup, on lui fait prendre son bain dans notre baignoire. Mais là... problème aussi! Les parois sont trop hautes, elle ne peut pas s'y retenir. Et quand elle fait des mouvements un peu brusques, zioup, elle glisse en arrière, et tous ses petits jouets s'éloignent d'elle!

 

J'ai vu qu'on pouvait acheter des "réducteurs de bain". Mais moi j'ai voulu faire avec les moyens du bord; du coup, j'ai simplement mis ma panière à linge dans le bain! Les bords sont plus bas, elle peut s'y retenir et s'y adosser; et ses petits jouets, s'ils se sauvent, restent toujours à portée de ses bras!

Astuces pour le bain de bébé

2) Ranger les jouets

Astuce trouvée sur le web, pas encore appliquée chez moi (mais ça ne saurait tarder!). Les petits jouets de bains, ça envahit vite les bords de la baignoire. Il existe plusieurs solutions pour les ranger (la plupart du temps, des bacs ou filets qui se fixent au mur avec une ventouse).

 

Mais j'ai trouvé cette astuce vraiment top: le long du mur, fixer une tringle à rideau de douche (système à ressorts) et attacher dessus des petits paniers en plastique (avec crochets) de rangement (à mon avis, on trouve ça très facilement chez le suédois). Comme ça on peut y ranger les jouets, le savon + shampoing de bébé, le thermomètre de bain, sa petite éponge, etc!

 

3) Mes indispensables pour le bain

- 1 flacon-pompe de solution lavante sans savon corps et cheveux

- 1 éponge naturelle douce pour laver en douceur

- des jouets aspergeurs

- un livre pour le bain (pour les enfants plus grands)

- 1 panier de faisselle (troué, il permet de jouer avec l'eau sans que bébé risque de boire l'eau du bain, comme avec un gobelet)

- 1 écocup pour arroser bébé et le rincer (à laisser en dehors de la panière, hors d'atteinte de bébé)

Repost 0
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 16:23
Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]

Les bonnes idées, ça se recycle aussi! C'est pourquoi je reprends aujourd'hui une création de belle-maman, qui avait à l'époque imaginé un tapis de jeu qui se transformerait en sac à jouets une fois replié. Bien pratique pour ramasser en un clin d'oeil les légos éparpillés partout par terre!

 

Matériel nécessaire:

- 2 grands carrés de tissu: 1 coton épais, et 1 coton ciré

- du biais large (longueur calculée en fonction du périmètre final du tapis)

- de gros œillets en métal

- une cordelette

- une machine à coudre

- une craie de couturière ou un stylo bille

- un marteau (pour les œillets)

 

Le découpage:

1) Dans le coton ciré, commence par découper un grand carré d'1m20 de côté environ.

Plie ce carré en 4 (lignes brisées vertes sur le schéma), et épingle-le pour le fixer.

 

2) Pour tracer l'arc-de-cercle, qui te permettra d'avoir un très grand cercle parfait et ce, sans gabarit, il y a une astuce très simple: la cordelette et le stylo. Ici, comme la pièce de tissu est grande, on la plie en 4 pour se faciliter la tâche. On ne trace alors qu'un quart de cercle, et on coupe les 4 épaisseurs en même temps (sur le schéma, étapes 2,3,4).

Procède de cette façon pour les 2 carrés de tissu, afin d'avoir 2 cercles de tissu.

 

La couture:

 

3) Place les deux cercles envers contre envers, et couds-les ensemble (ça commence à ressembler au produit fini).

 

4) Maintenant couds le biais sur tout le pourtour, pour faire un joli bord bien fini.

 

5) A intervalles réguliers, place les œillets métalliques. Attention à la finition! l'enfant ne doit pas pouvoir se blesser sur un petit bout de métal qui dépasse...

 

6) Pour finir, fais passer une cordelette dans les œillets, et noue-la d'un nœud bien solide. La cordelette nouée doit faire juste la longueur du tour.

 

7) Le tapis / sac est terminé. Le principe maintenant est simple: l'enfant joue sur le tapis ouvert, et lorsqu'il faut ranger, il suffit de tirer sur la cordelette! Les jouets restés sur le tapis sont rangés dans le tapis transformé en sac ;-)

 

Remarques:

Ce que j'ai utilisé, pour te donner une idée des métrages:

- 2 carrés de tissu de 105 cm de large environ (c'est un peu petit, mais je n'avais pas plus grand. L'idéal, c'est 120 cm)

- 20 oeillets de 8 mm de diamètre

- 3m50 de cordelette

- 3m60 de biais

Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]
Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]
Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]
Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]
Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 13:00
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.

Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.

Voilà ma dernière réalisation pour ma petite fleur qui grandit et s'éveille!

 

Je dis donc un très grand merci à Adeline (du blog Alternatives Montessori) qui a gentiment mis en ligne un tutoriel très clair pour réaliser cette balle de préhension, inspirée de la méthode Maria Montessori.

 

J'ai trouvé ça très facile à réaliser, mais en revanche, c'est très long, car les coutures sont petites, et il y en a beaucoup! Et en plus, comme c'est un objet qui sera entre les mains d'un bébé, il faut absolument renforcer toutes les coutures, pour éviter une éventuelle rupture et fuite de bourrage...

 

Matériel nécessaire:

- 1 compas ou un grand bol pour servir de gabarit (moi j'ai utilisé le couvercle d'une boîte de lait maternisé :-) )

- du tissu solide uni

- du tissu solide à motif

- de la bourre à doudou (ouate)

- des ciseaux

- un fer à repasser

- une machine à coudre

- du fil, une aiguille, et un dé à coudre

- un entonnoir et une baguette chinoise (facultatif, mais bien pratique)

 

Le découpage:

 

1) A l'aide du gabarit, dessine plusieurs cercles dans les tissus: tu as besoin de 6 ronds de tissu uni, et 3 ronds de tissu à motif.

 

2) Plie tous les ronds de tissu en 4, et avec le fer à repasser, marque les plis.

 

3) En t'aidant des plis marqués, découpe tous les cercles en 4.Tu obtiens alors 24 quarts de cercles de tissu uni, et 12 quarts de cercles de tissu à motif.

 

4) Prends maintenant les quarts de cercles à motif. Replie la base arrondie , et marque le pli au fer à repasser. Tissu replié, découpe le long de l'arrondi pour obtenir une forme ovoïde aux bouts pointus, un peu comme une feuille d'arbre.

 

La couture:

 

5) Tu dois coudre 12 petits "sacs" composés pour chacun d'1 "feuille" à motif, et de 2 quarts de cercles unis.

Couds endroit contre endroit (joli côté contre joli côté), n'oublie pas de soigner les coutures des coins, et de doubler chaque couture.

Laisse une ouverture dans le bas du sac pour pouvoir le retourner comme une chaussette et le remplir de bourre à doudou.

 

6) Une fois les 12 petits sacs cousus, remplis-les de bourre à doudou à l'aide d'un petit entonnoir et d'une baguette (c'est plus facile), puis ferme l'ouverture du bas par une couture solide à la machine à coudre.

 

L'assemblage.

 

7) Commence par coudre ensemble trois coussinets. D'abord par les pointes, puis par le coeur. Une fois cousu, ça fait comme une fleur à trois pétales ou une petite alcôve à trois côtés.

Répète l'opération avec les 9 coussinets restants. Tu obtiens alors 4 "fleurs".

8) Tu dois maintenant assembler ces 4 fleurs. Mon conseil: commence par coudre solidement le coeur, et termine par les pointes, en utilisant un fil de la même couleur que ton tissu, pour que ça soit invisible.

 

Voilà, la balle est terminée! Ca valait le coup d'y passer quelques heures ;-)

Repost 0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:03

Un immense merci à Nanoug, du site Le tour de ma classe pour le partage! et à Julie, pour la découverte ;-)

 

En 10 minutes, voilà comment faire une belle quantité de pâte à modeler maison pour occuper gaiement les après-midi pluvieux des enfants.

Accessoirement, c'est aussi un excellent anti-stress pour les adultes! Essaie donc, au prochain apéro dinatoire que tu fais avec tes amis, de laisser nonchalamment deux ou trois boules de pâte à modeler sur la table... Tu verras que très vite, tout le monde se met à en triturer un morceau. Laissons libre cours à notre créativité, que diable!

 

Les avantages de cette pâte:

- ça coûte pas cher (selon Nanoug, ça revient à moins de 2€ pour 400gr de pâte. J'avoue que je ne me suis pas amusée à refaire le calcul!)

- on en fait en fonction des besoins

- on crée les couleurs que l'on souhaite

- on sait ce qu'il y a dedans (et donc qu'il n'y a aucun risque en cas d'ingestion)

- elle se conserve très longtemps (environ trois mois dans un sachet hermétique)

- elle est très souple, soyeuse et fine, donc très agréable à manipuler pendant des heures...

- elle ne sent rien, contrairement à la célèbre P*****h, et donc on a beaucoup moins envie de croquer dedans.

 

Ingrédients (pour environ 750gr de pâte à modeler):

On utilise une petite tasse comme mesure (celle que j'ai utilisée faisait environ 1/2 mug. Une grande tasse à café, quoi)

- 2 mesures de farine de blé

- 1 mesure de fécule de maïs

- 1/2 mesure de sel fin

- 2 mesures  d'eau

- 2 c. à s. d'huile végétale

- 2 c. à s. d'alun de potassium (en pharmacie. Ca ressemble à du sucre semoule)

- des colorants alimentaires (cf. Remarques)

 

Etapes:

1) Mets tous les ingrédients dans une casserole et fas chauffer à feu doux, sans cesser de remuer pour éviter les grumeaux. (N'oublie pas le colorant!)

2) Assez rapidement, ça s'agglomère. Avec un peu d'huile de coude, il faut touiller jusqu'à la formation d'une boule solide.

3) Tu la sors alors du feu, tu en fais une belle boule que tu emballes dans du film alimentaire (pour éviter la formation d'une croûte), et tu laisses refroidir.

4) Une fois froide, malaxe-la pour uniformiser la texture, et emballe-la dans un sachet hermétique (type congélation zippé).

5) Pour une conservation optimale: après chaque utilisation, n'oublie pas de reformer la boule et de la remettre dans le sachet.

 

Remarques:

- Pour ma première fois, j'ai utilisé des colorants alimentaires liquides (les lots de 3: bleu, jaune, rouge), mais ça coûte un bras! Je n'ai pas encore testé, mais je me demande si on ne pourrait pas utiliser plutôt des colorants pâtissiers d'origine naturelle en poudre. Ca reviendrait beaucoup moins cher...

- Etant donné la quantité de pâte que tu peux faire avec ces doses, tu peux aussi diviser les proportions, mais en faire plusieurs fournées, pour avoir plusieurs couleurs (puisqu'on met le colorant en début de cuisson, et non une fois la pâte terminée...)

- Il est très important de respecter les doses indiquées pour une tecture optimale. Julie m'a dit qu'un jour, elle a mis un peu moins de sel parce qu'elle n'en avait plus, et bien la pâte était beaucoup moins réussie.

- Pas de panique si au début de la cuisson tu te dis que ça ne ressemble à rien, que c'est plein de grumeaux, que tu as tout râté. Non, non... à force de touiller, tout rentre dans l'ordre!

Repost 0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 14:27

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/39/Bebe.jpgComme beaucoup de nouvelles mamans, je me suis évidemment posé la question de savoir comment je devais m'équiper pour prendre soin correctement de mon bébé dès le retour à la maison, mais sans tomber dans l'excès des trucs "qui sont pratiques, mais pas indispensables".

 

J'ai donc cherché un peu partout sur le net, et j'ai trouvé de tout. J'ai demandé autour de moi, et j'ai eu plein d'avis (trop!). Et à la maternité, ils m'ont encore dit autre chose. Bref! Pour ce qui est de mon cas, le meilleur avis reste le mien, puisqu'au final je m'adapte à mon propre niveau d'exigence, et à celui de mon enfant.

 

Voilà ce que j'ai pu tirer de tout ça, et de mon expérience au quotidien (avec quelques précisions sur mon usage, et des liens vers des visuels):

 

L'indispensable:


- Un flacon de gel hydroalcoolique (pour l'hygiène des mains avant et après les soins. Le Baccide bleu ne laisse pas de goût sur les doigts; pratique si ton bébé tète ton petit doigt. Dispo en pharmacie en flacon-pompe de 300 ml)

- Du liniment maison

- Du coton hydrophile pour les soins du visage (j'achète les grands cotons rectangulaires "spécial bébé" et je les coupe d'avance en 4: c'est la taille idéale. Je dédouble ces morceaux pour faire les fusettes pour nettoyer le nez)

- Des compresses en coton non tissé (j'achète la marque Sylamed en grosse quantité chez Azur Médical, ça coûte trois fois rien)

- Des dosettes de sérum physiologique (j'achète sur internet, sur des sites de Parapharmacie Discount)

- Un soin lavant (j'utilise Saugella bleu, très doux et sans savon; pour le corps et les cheveux)

- Un savon de Marseille (pour détacher les bodies)

- Des langes en coton 70x70 cm (10-12 ne sont pas de trop! J'ai acheté ceux d'Ikea, vendus par 2, et de très bonne qualité. Ca sert à tout: pour le rot, pour le change si pas de tapis de lange, pour protéger le matelas des petits renvois de lait, comme doudou, plus tard comme serviette de table...)

- Une crème pour l'érythème fessier (Bepanthen pour ma part. Mais on m'a vivement recommandé celle de Weleda au calendula)

- Des couches (pas la peine d'en acheter trop. Attends plutôt de voir quel poids ton bébé fera à la naissance. Et puis certains bébés ne supportent pas certaines couches; ce serait idiot d'en avoir trois packs qui te restent sur les bras)

- Un coupe-ongles spécial bébé (leurs ongles sont mous, mais poussent très vite, et ils se griffent fort le visage si on ne les coupe pas)

- Un mouche-bébé non électrique (pratique pour doser la force d'aspiration des mucosités; le momen restera désagréable, mais au moins ne sera pas douloureux. Ce type de mouche-bébé présente aussi l'avantage d'avoir un filtre qu'on peut laver, ou remplacer par de petites boules de coton, contrairement aux mouche-bébé électriques pour lesquels on doit racheter des recharges de filtres spéciaux. Le rhume revient cher... Quant à la "poire", c'est inefficace.)

- Une écharpe de portage (voir le commentaire d'Elise pour les avantages incontestables!)

 

Le confortable:


- Des lingettes lavables en coton bio

- Un pot de beurre de Karité pur et bio (pour le massage hydratant après le bain. Chez moi c'est indispensable, tellement l'eau est calcaire)

- Une table à langer (je pensais pouvoir changer bébé sur le lit, mais ça tue le dos! Pour la table à langer, j'ai choisi la Hensvik d'Ikea, car lorsque l'enfant est continent, le plan à langer s'ôte, et ça devient une bibliothèque)

- Une baignoire (indispensable cependant si on n'a qu'une cabine de douche)

- Un thermomètre de bain

- Plusieurs sorties de bain (important qu'elles soient grandes pour bien envelopper bébé. Je recommande celle vendue chez Ikea. Mais c'est aussi très facile à coudre soi-même)

- Un flacon d'eau de fleur d'oranger bio (non alimentaire, non sucrée. Je m'en sers pour lui nettoyer le visage: hydrate les peaux sèches, enlève les restes d'eau calcaire, sent bon le biscuit!)

- Une peau d'agneau (a des propriétés calmantes et apaisantes, régule la température du corps, et comme on peut l'emmener partout, offre un bon point de repère à bébé pour se sentir partout chez lui. Et plus tard, on peut s'en servir comme tapis)

- Un lit parapluie / lit d'appoint (pas indispensable les premiers mois. Bébé peut très bien dormir dans sa nacelle, ou plus roots, dans un panier à linge, une brouette, un tiroir, la baignoire... Là on est content d'avoir la peau d'agneau comme point de repaire. En revanche, à partir de 6 mois, c'est vrai que c'est pratique)

 

Le superflu / inutile:

- Bandes de gaze pour les soins du cordon

- Dosettes d'éosine

- Shampoing spécial bébé

- Compresses de gaze tissées (même, je déconseille! C'est pas assez doux pour une peau de bébé, ça s'effiloche, bref, c'est galère)

 

 

Le contenu du sac à langer

- un petit flacon de gel hydroalcoolique

- 3-4 couches

- un petit flacon de liniment maison

- des compresses en coton non tissées

- 2 langes de coton 70x70 cm

- une tenue complète de rechange, en cas de caca atomique ou de vomi explosif (si si, ça arrive plus souvent qu'on croit!)

- des petits sacs poubelle type salle de bain (pour les couches et les vêtements souillés)

 

Facultatif, mais pratique:

- quelques dosettes de sérum physiologique

- un tapis de lange nomade

- un spray d'eau thermale

- une petite bouteille d'eau

Repost 0
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 08:39

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b7/Milia_big.png/600px-Milia_big.png

C'est bizarre, tous ces petits boutons qui apparaissent un beau jour sur le museau de ton tout-petit. Enfin plus que bizarre, il faut bien le dire, c'est vraiment moche! Moi qui pensais avoir encore 12-13 ans devant moi avant la première crise d'ado, j'ai été bien surprise! 

 

Il semblerait que l'acné du nourrisson (ou grains de millium) soit dûe à l'imprégnation hormonale pendant la grossesse, et ça peut durer 2-3 mois. C'est absolument sans gravité, mais vraiment pas esthétique...

 

 

 

Je sais pas toi, mais moi, quand je vois un bouton, c'est plus fort que moi, il faut que je l'éclate! Or c'est absolument ce qu'il ne faut pas faire, et surtout pas avec un bébé! au risque que ton petit se retrouve couvert de micro-cicatrices. Alors que faire? 

 

Sur les conseils avisés de Chéri, j'ai tartiné ma fille avec du lait maternel. Comme j'extrayais un peu de lait avant le début de chaque tétée (pour que la puce ait à téter moins fort pour faire venir le lait, et par la-même soulager mes crevasses), au lieu de le jeter, je m'en suis servi comme d'une lotion, 2-3 fois par jour, un jour sur deux. En alternance, je lui nettoyais le visage avec un coton doux et de l'eau thermale. Et bien sans résoudre totalement le problème, ça a quand même grandement amélioré la situation boutonesque de ma petite fleur.

 

Et puis finalement, suivant mon instinct, j'ai commencé à lui nettoyer la figure 2 à 3 fois par jour avec un coton et de l'eau de fleur d'oranger en spray. Surtout pas de l'alimentaire (sucrée), hein, mais un distillat acheté en boutique bio. Ca a simplement été spectaculaire, et ce du jour au lendemain. Ca fait 10 jours maintenant, et elle a retrouvé sa peau de pêche; exit la peau de crocodile et les pelures de petits boutons séchés. Ma pédiatre a confirmé que j'avais eu une très bonne idée.

 

Voici ce qui est indiqué pour l'utilisation de ce produit:

[visage] Rééquilibre et régénère tous types de peaux. Apaise et adoucit même les peaux sèches et délicates.

[corps] En bain relaxant & régénérant, enveloppe le corps d'une fraîche douceur. Calme les bébés pour une meilleure nuit.

[Parfum d'ambiance]  En spray, parfum doux et relaxant pour apaiser l'atomsphère et rafraîchir le textile de maison.

[Parfum gourmet] Aromatise délicatement les boissons, crêpes, salades de fruits...

 

Un produit multi-usages, vraiment top! Alors une fois n'est pas coutume, je te donne la référence du produit: c'est la Brume de Fleur d'Oranger BiO.k.

Repost 0