Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 13:15

Te parler de la boîte à grande sœur, c'est bien. T'expliquer ce qu'on a fait pour préparer en douceur notre grande petite puce à l'arrivée du bébé, c'est mieux! 

Même si pour le moment, on n'a pas de recul sur l'efficacité du processus, je me dis qu'au moins te donner des idées pourra t'aider à déstresser un peu, et appréhender un peu mieux ce moment délicat à vivre en famille...

J'insiste bien sur le fait que c'est un partage d'expérience, de réflexions que nous avons eues, et absolument pas une méthode à suivre à la lettre. Nous n'avons d'ailleurs aucun recul, et seul l'avenir nous dira si on a eu raison ou non de faire telle ou telle chose.

 

Evidemment, il y a plein de paramètres qui rentrent en ligne de compte. Notamment l'âge de l'aîné, d'abord: à 18 mois ou à 5 ans, on ne vit pas les choses de la même façon. Et aussi son caractère: est-il exclusif, hyper sociable, possessif, généreux,...? entre autres...

 

Notre cas de figure: l'aînée aura tout juste 2 ans à la naissance du deuxième. Elle s'exprime déjà bien, est très sociable, mais assez possessive avec ses parents. Elle est débrouillarde et aime comprendre les choses, qu'on prenne le temps de lui expliquer, de lui montrer, et surtout qu'on la 

laisse faire et progresser vers son autonomie. Elle est vite contrariée si on lui refuse ça.

 

Bref. Prenant tout cela en compte, voici ce qu'on a fait:

 

1) Lui parler, lui expliquer ce qui était en train de changer. On a commencé vers ses 20 mois, quand mon ventre commençait à bien se voir. Au début, on ne s'est pas trop étendus sur le bébé dans le bidon de Maman, mais on lui a surtout lu des histoires, notamment "J'attends un petit frère" de Marianne Vilcoq, très bien fait et qui l'a tout de suite scotchée.

Et puis plus le temps a passé, plus on lui a expliqué, montré mon ventre. Spontanément, elle a fini par devenir curieuse, à soulever mon haut, à deviner pourquoi Maman avait un gros bidon. Finalement, quasiment à terme, pas un matin ne passe sans qu'elle ne dise bonjour et bonne nuit au bébé, avec des caresses, des bisous, des câlins, et sans qu'on n'ait rien forcé. Elle s'amuse même à gonfler son ventre pour faire comme Maman, en disant en riant "gros bidon, Maman!!", et elle singe ma démarche de cow-boy, c'est trop drôle!

Il ne faut jamais sous-estimer le degré de compréhension des petits, même s'ils ne verbalisent pas encore, même si on dirait qu'ils s'en moquent. Je suis convaincue qu'ils comprennent tout. Il faut juste les laisser s'exprimer à leur manière, à leur rythme, et surtout être là, disponibles, pour y prêter attention.

 

2) Jouer avec elle à la poupée, faire les gestes qu'on fera avec le bébé (les soins, l'habillement, la tétée, le rot, le coucher,...), et comparer avec elle, la grande, en la valorisant. Lui montrer les différences, lui expliquer qu'elle aussi a été un tout petit bébé. Lui dire qu'en tant que grande-soeur, elle pourra jouer avec son frère ou sa soeur, lui montrer et lui expliquer des choses: de cette façon on valorise ses acquis, sa propre expérience d'enfant, et on montre qu'on lui fait confiance pour bien s'occuper de son petit frère ou sa petite soeur.

 

3) L'accompagner dans son désir d'autonomie. Elle est à un âge où elle commence à vouloir être propre (ne plus porter de couches est une belle façon de se démarquer du bébé, qui lui, en portera), à s'habiller /se déshabiller toute seule, nous prouver qu'elle sait faire plein de choses par elle-même. On a essayé de ne pas la pousser, mais plutôt de la suivre quand elle se sent prête et en demande. Pas évident, car elle n'a pas souvent la patience d'attendre qu'on lui explique le bon geste avant de faire seule (et nous pas toujours la patience qu'elle essaye 10 fois de mettre son pyjama. Mais là, il faut décoller l'oeil de la pendule, accepter qu'elle ira au lit 5-10 mn plus tard, c'est pas grave). 

Encore et toujours, lui expliquer qu'on ne l'empêche pas, mais qu'au contraire, on veut lui montrer comment faire pour qu'elle y arrive toute seule par la suite. Lui expliquer que ne pas y arriver du premier coup n'est pas un échec, que nous aussi on est passés par là, et qu'on veut l'aider à grandir à son tour.

 

4) On a réorganisé sa chambre, en rendant plus accessibles ses livres, ses jeux, ses chaussures / chaussons, afin qu'elle puisse choisir, prendre et ranger seule ses affaires. Elle en est très heureuse et très fière. Du coup, elle a commencé à jouer seule dans sa chambre, à s'installer dans son fauteuil pour raconter ses livres à ses peluches, sans qu'on ait besoin d'intervenir...

 

5) Lorsqu'elle a vu les vêtements du futur bébé sur le sèche-linge, elle a d'un coup réalisé que sa poupée avait un pyjama trop petit et pas de body, alors qu'elle portait une couche! Alors le bébé a fait un cadeau pour sa poupée: il a donné quelques petits vêtements, et une couverture magique pour faire dodo. Succès assuré.

 

6) On a installé le berceau du bébé. Elle a commencé par dire "c'est mon lit, à moi!", et elle voulait absolument dormir dedans. Au début j'ai refusé, de peur qu'elle soit trop lourde et le casse. Mais son Papa a insisté (et il a bien fait), pour la laisser aller dedans, et se rendre compte par elle-même qu'elle était trop grande et de fait, se cognait partout; que ce lit était vraiment un lit de bébé, alors qu'elle, avait un lit de petite fille. 

 

7) On a acheté une planchette à roulettes à fixer sur la poussette, afin qu'elle puisse être debout lorsque le bébé sera dans le cosy. Dans un premier temps, on l'a fixée alors que la poussette avait encore son assise habituelle. Dès lors, elle n'a plus voulou s'asseoir, parce que c'était trop rigolo d'être debout, et de faire semblant qu'elle était sur une trotinette :-)

Et dans un deuxième temps, on a complètement remisé l'assise de la poussette pour la remplacer par le cosy, dans lequel on a mis sa poupée, face à elle. Et alors là, succès immédiat! Bon, elle a évidemment essayé de monter dans le cosy, mais s'est vite aperçue qu'elle dépassait de partout, comme pour le berceau, et elle a renoncé très vite...

 

 

On a fait le choix de procédér par étapes, pour qu'elle n'ait pas l'impression que du jour au lendemain, tout changeait à cause de l'arrivée de ce bébé. On a voulu qu'elle ait le temps de s'habituer, de se familiariser avec le nouveau matériel (berceau, cosy, planchette...) et la nouvelle organisation à la maison.

Ca n'empêche qu'elle ne s'imagine sûrement pas à quel point ça va bouleverser sa vie (et la nôtre), en n'étant plus le centre d'attention exclusif de ses parents, en devant tout partager ou presque. Mais disons qu'on pense qu'avoir fait tout ça aténuera le probable choc de l'arrivée du bébé.

Ceci dit, on s'est bien noirci le tableau exprès, en se préparant à une phase horrible pendant plusieurs mois, mais si ça se trouve, on aura une très bonne surprise, et tout se passera bien... qui sait? Je te tiendrai au courant dans quelques mois ;-)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angeline 12/03/2017 16:18

très beau blog sur le lifestyle. un plaisir de me promener ici.

Angelilie 17/02/2017 00:20

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. au plaisir

joelle 11/10/2016 11:24

Le jour ou les deuxièmes bébés sont arrivés, c'est nous grands parents qui avons amené l'ainé (e) à la porte de la maternité pour que le papa et la maman puissent présenter le petit frère

Tasha 02/08/2016 13:59

C'est un superbe article, car j’attends mon 2e bébé et mon garçon de 5 ans commence à se poser plein de questions, lol. Ça a notamment débuté quand nous avons demandé un prêt personnel sur https://www.sofinco.fr/credit-pret/pret-personnel.htm et que nous sommes allés au magasin Vertbaudet pour acheter tout le nécessaire pour sa future petite sœur. Il n’a pas compris pourquoi on achetait tout cela, car il voyait bien que ce sont des choses qui ne lui seront pas destinées. Heureusement qu'il commence à comprendre et qu'il accepte la prochaine naissance.

marlene 04/07/2016 13:38

c'est un sujet très important et qui pourra avoir des conséquences néfastes sur la personnalité de l’aîné s'il n'a pas été abordé au sein de la famille

Qu'est-Ce Que Donc ?

  • : Les Trucs des Filles...
  • Les Trucs des Filles...
  • : Cuisine, jardin, beauté, ménage, travaux d'aiguilles... Retrouvez des trucs et astuces pour la vie de tous les jours!
  • Contact

Suivez moi aussi sur

Rechercher Un Truc:

Pourquoi Ce Blog?