Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 21:19

Pour peu que tu n'aies pas eu de lapin domestique dans ta prime enfance, peut-être aimes-tu avoir cette charmante bestiole dans ton assiette, accompagnée d'un bon vin... Alors voici ce que je te propose: une super recette inratable, pour un repas forcément réussi.

 

http://www.canailleblog.com/photos/blogs/lise-marie220090228190354.jpg

Ingrédients: (pour 6 personnes)

 

- 1 lapin en morceaux

- farine blanche

- 2 échalottes ou 1 oignon

- 1 carotte (facultatif)

- beurre ou autre matière grasse

- sel, poivre

 

Sauce:

 

- de l'estragon frais

- moutarde nature

- moutarde à l'ancienne

- 2 grosses c. à s. de crème fraîche épaisse

- eau bouillante (qui déterminera la quantité de sauce)

- 1 c. à s. de Maïzena

 

 

Etapes:

 

1) Tu mets de la farine dans une assiette creuse, et tu y passes soigneusement tous tes morceaux de lapin, afin qu'ils soient bien farinés de partout.

 

2) Tu prépares ta sauce. Dans un bol, tu mélanges la crème fraîche, l'estragon ciselé finement, la moutarde (moi je mets 1,5 c. à c. de chaque moutarde, mais après c'est selon les goûts), le sel et le poivre. A savoir: quand la moutarde est cuite, elle ne pique plus.

 

3) Dans une cocotte profonde, tu fais fondre à feu vif ta matière grasse, et tu saisis les morceaux de lapin sur tous leurs côtés, afin qu'ils commencent à dorer, mais pas à cuire. Quand ils sont saisis, tu les réserves, et tu mets à dorer les échalottes (ou l'oignon).

 

4) Quand les échalottent sont bien dorées, tu baisses le feu, et tu remets tes morceaux de lapin dans la cocotte. Puis tu couvres d'eau bouillante que tu ajoutes petit à petit. Tu vas voir qu'immédiatement, ça va s'épaissir. (C'est la même réaction chimique que pour une béchamel, une mornay, etc, où l'on fait cuire la farine dans le beurre, puis on rajoute du liquide, et ça épaissit direct. D'où l'intérêt de bien fariner la bestiole...). Plus il y aura de liquide, plus il y aura de sauce (et crois moi, c'est mieux quand il y en a beaucoup!). Et pense aussi que la sauce va encore épaissir.

 

5) Enfin, tu rajoutes ton mélange crème-estragon-moutarde, tu touilles un peu pour uniformiser la sauce, et tu laisses mijoter une heure, deux heures, comme tu veux en fait, mais à feu très doux. Plus longtemps ça mijote, plus tendre sera le lapin...

 

 

Astuces:

 

Si ta sauce n'est pas assez épaisse à ton goût (elle doit napper la cuiller), tu peux l'épaissir avec de la Maïzena. Voir la méthode ici.

 

 

Accompagnement:

 

Cette recette s'accompagne très bien de pommes-de-terre vapeur, de riz, ou de tagliatelles. Un bon Bordeaux, et c'est le paradis!

 

 

Remarque:

 

C'est encore meilleur réchauffé... Mais avec le Loup que j'ai à la maison, c'est rare qu'il en reste à réchauffer le lendemain! Au moins ça veut dire qu'il se régale :-)

 

Bon appétit!

Repost 0
Publié par Claire - dans Gourmandises
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 16:55

Comme tu le sais, c'est mieux de manger des légumes de saison, et ça tombe bien, l'hiver, c'est la saison du potiron!

Et personnellement, je trouve qu'il vaut mieux en faire un bon potage que d'en faire une lanterne au moment d'Halloween...

 

C'est une recette très simple et délicieuse, pour laquelle il te faut:

 

Ingrédients: (pour 4 personnes)

 

- 1 morceau de potiron = 1 "bourrelet" (citrouille, potimaron, ou courge muscade)

- 4 pommes de terre

- du lait

- de l'eau

- 1 bouillon cube de pot-au-feu

- 2 bonnes pincées de curry

- (sel) poivre

- 1 c. à s. de crème fraîche épaisse

 

 

Etapes:

 

1) Tu commences par éplucher et laver le morceau de courge et les pommes de terre. Puis tu les coupes en petits morceaux (plus les morceaux seront petits, plus ça cuira vite) et tu les mets dans une cocotte profonde.

 

2) Tu couvres à part égale de lait et d'eau (plus il y a de liquide,moins la soupe est épaisse. Un velouté est en général assez épais).

 

3) Tu émiettes le bouillon, tu poivres, et tu mets le curry. Tu peux resaler, mais attention, le bouillon est déjà naturellement très salé. Quant au curry, il permet de faire ressortir le goût du potiron, mais il ne faut pas avoir la main trop lourde.

 

4) Tu mets le tout à cuire sans couvrir (la soupe contenant du lait, si tu couvres, tout va passer par dessus bord). D'abord à feu vif, puis à feu doux jusqu'à ce que le potiron soit cuit (sa chair est très dense et très dure, et ça prend environ 40 minutes).

 

5) Quand la chair du potiron est tendre (une pointe de couteau s'enfonce sans forcer dedans), tu mixes le tout assez longtemps pour que le velouté soit velouteux, et tu rajoutes la crème fraîche au moment de servir.

 

 

Conseils / Astuces:

 

S'il te reste du pain rassi, tu peux en faire des croûtons et les mélanger à la soupe. Le tout saupoudré de fromage râpé, et ça te fait un repas copieux.

 

 

 

Repost 0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 11:19
http://www.giteboisseau.fr/images/boeuf_bourguignon.jpgEt bien oui, la semaine dernière je me suis lancée, j'ai fait pour la première fois un boeuf bourguignon, pour le plus grand bonheur des papilles de mon homme et des miennes!

Ingrédients: (pour 4 pers.)

- 1 kg de Paleron de Boeuf (coupé en gros cubes)
- 50 g de matière grasse (beurre et huile de tournesol mélangés, de préférence)
- 2 ou 3 grosses carottes
- 2 oignons
- 30 g de farine environ (1 grosse cuiller à soupe bombée)
- 75 cl de vin rouge (moi j'ai utilisé du Bourgogne)
- 1 gousse d'ail
- 1 bouquet garni (persil, thym, laurier attachés ensemble)
- Persil
- Sel, poivre
- Pommes de terre, pour la garniture (mon conseil, les Roseval!)

Etapes:

1) Dans une grande cocotte, tu fais bien chauffer la matière grasse. Sur feu vif, tu y jettes la viande, et la retournes régulièrement pour qu'elle soit roussie de tous les côtés. Tu ajoutes ensuite carottes et oignons coupés en petits morceaux. Saupoudre le tout de farine, puis mélange sur feu vif afin que la farine dore.

2) Puis tu mouilles le tout avec le vin rouge. Lorsque le plat arrive à ébullition, tu rajoutes le sel, le poivre, un grand verre d'eau, le bouquet garni et l'ail écrasé. Tu baisses le feu au minimum, tu couvres, et tu laisses mijoter tranquillement pendant environ 2h.

3) Tu épluches tes pommes de terre et les mets à cuire à la vapeur. (Dans la cocotte minute, c'est 50 minutes de cuisson depuis le moment où tu allumes le feu, ce qui équivaut à 15 minutes à partir du moment où la cocotte siffle).

4) Quand tout est prêt, dispose la viande dans un plat profond avec les pommes de terre, et arrose de sauce. Au moment de servir, saupoudre de persil frais haché.


Variantes:

- Certains rajoutent des petits lardons ou du bacon, pour rendre le tout encore plus "goûtu".
- En plus des carottes, certains mettent des champignons coupés en gros quartiers, et aussi des oignons "grelots" entiers.
- Pour que le bourguignon n'ait pas un goût trop fort de vin (pour les enfants, par exemple), on peut remplacer une partie du vin rouge par un bouillon de boeuf. Mais attention ! Si tu utilises un "bouillon cube", ne sale pas ton plat, il serait immangeable. Les bouillons sont déjà très salés...

Un conseil:

Ne lésine pas sur la qualité de la viande, et va donc l'acheter chez le boucher. C'est ce que je ferai la prochaine fois. Parce que là, ma viande de Lidl était un peu trop coriace, même si le plat était très bon.

Les restes:

Le boeuf bourguignon fait partie de ces plats qui sont encore meilleurs réchauffés... Pour utiliser différemment ce qu'il te reste de viande et de sauce, tu peux émietter ta viande, bien la mélanger à la sauce, et servir le tout avec des tagliatelles ou un riz pilaf. C'est vraiment délicieux...
Repost 0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 11:04
http://www.elcolmadito.com/Arte/MasProductos/DuryeaMaizena13_1.jpgPour épaissir une sauce, rien de plus simple:

Tu délayes une cuillerée à café de Maïzena diluée dans un peu d'eau bouillante, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux et que ça ait une consistance de colle à papier-peint

Tu rajoutes ensuite ce mélange à ta sauce, et le tour est joué!
Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 23:49

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d7/Galette_saucisse_1.JPGSalut les filles!

 

J'ai essayé un nouveau truc ce soir, j'ai fouré les délicieuses crêpes que mon doudou nous a faites, avec du pesto, de la tomate, du thon et j'en ai même fait une où j'ai ajouté du camembert!! C'était super bon, franchement!!

 

Mélange assez improbable, mais super réussi! Vous m'en direz des nouvelles!

Repost 0
Publié par Marielle - dans Gourmandises
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 21:30
Il fallait absolument que je te fasse partager cette recette de mon grand-père Grand-Pierre, car elle est juste mythique!
Ca fait refluer en moi des souvenirs de petite fille gourmande en vadrouille...
Des années après, j'ai enfin pris connaissance de la recette.
http://images.cdn.fotopedia.com/3n79pfv8fbe9h-MvFeYWy5hH0-hd.jpg
Ingrédients: (pour 4 pers.)

- 1 mesure de riz (=1 verre à moutarde)
- un peu plus de 2 mesures d'eau bouillante *
- 2 c. à s. de graisse d'oie
- 2 gros oignons
- 1 bouillon cube (saveur au choix => facultatif)
- sel, poivre, laurier (facultatif)

Etapes:

1) Tu fais fondre la graisse d'oie dans une poêle profonde, et tu y fais revenir les oignons. Quand les oignons sont tendres et bien dorés, tu y jettes le riz cru. Tu remues bien pour que tous les grains soient gras, et tu remues de temps à autre en attendant que tous les grains auparavant translucides deviennent blanc et comme à dorer.

2) Une fois que le riz a viré au blanc et que ça commence à sentir fort bon, tu mouilles le tout avec les 3 mesures d'eau bouillante. Tu recouvres bien le riz, tu baisses le feu, et tu attends, en touillant de temps en temps,que le riz ait absorbé toute l'eau et soit cuit.

Remarque:

Le riz cuit de cette façon est bien plus moelleux et goûtu que le riz qu'on jette dans l'eau bouillante et qu'on égoutte. Et puis avec cette méthode, c'est très difficile de rater la cuisson, à moins de ne pas respecter les 2 mesures d'eau pour 1 mesure de riz*.

Conseil / Astuces:

- C'est délicieux accompagné de noix de veau...
- Tu peux remplacer une partie de l'eau par du jus de tomate, et ajouter une ou deux feuilles de laurier pour parfumer le tout.
- Récupère la graisse d'oie dans les confits, les magrets, les gésiers, etc. Elle est blanche et enrobe les morceaux de viande.
* Quand je fais du riz, j'en fais de grosses quantités, que je décline dans plusieurs recettes. Bref, je prends un verre doseur gradué, et je mets du riz jusqu'à 400 ml (j'utilise la graduation "liquides"). Et bien pour l'eau bouillante, je vais mettre deux mesures (donc 800 ml) + 1 graduation (donc 900 ml). J'ai donc 400 "ml" de riz, pour 900 ml d'eau.
Repost 0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 19:21
canardFaire son foie gras maison, ce n'est pas si compliqué, c'est bien meilleur que ceux qu'on trouve dans le commerce, et ça revient bien moins cher! (Entre 25 et 30 € le kilo contre 60 à 100 € dans le commerce)
Par contre, il faut avoir un bon produit, un bon foie gras frais du sud-ouest, Béarn, Landes etc... Le mieux est de l'acheter sur place. Tu pourras en trouver chez Auchan, mais à 50€ le kilo (l'arnaque), et moins bon qu'un qui vient du pays.


Petites précisions:
- Si comme moi l'odeur du foie cru te révulses, prévois du Vicks ou autre produit odorant à te coller dans les narines.
- Cette recette nécessite une nuit de repos au frigo (marinade)


Maintenant, passons aux choses sérieuses... Pour faire un bon foie gras, il te faut:

Ingrédients:


- du foie gras frais de canard
- de la fleur de sel
- du poivre
- un mélange de 5 baies
- du Pineau (4 cl pour 1kg de foie)

Ustensiles:

- un bon petit couteau d'office (qui servira à dénerver le foie)
- un récipient profond
- des pots en verre épais type "Le Parfait" (Modèle idéal: le Familia Wiss 350, à capsule, et non à languette caoutchouc et attache métallique)
- une cocotte minute
- un thermomètre de cuisson (dans l'idéal)
- des torchons propres (ou serviettes de toilette)

Etapes:

1) Tu sors le foie du réfrigérateur 30 à 60 minutes avant de commencer à le travailler, afin qu'il soit à température ambiante et donc souple. Sinon, trop froid, il sera dur comme du bois et tu n'en feras rien.

2) La partie délicate de la préparation du foie gras, c'est d'enlever les veines. J'appelle ça dénerver le foie gras, même si c'est pas les nerfs qu'on enlève Tu commences donc par écarter les deux lobes du foie, et là va apparaître une espèce de grosse veine qui plonge dans chacun des lobes. Tu tires dessus délicatement pour en retirer le maximum. Et ensuite, c'est là que ça devient folklo En fait, certains disent qu'il faut éviter d'abîmer le foie et d'essayer au maximum de garder de gros morceaux, "pour la présentation". Mais moi je n'ai pas de scrupules à "détruire" le foie pour aller chercher toutes les petites veines qui se cachent. Si tu les laisses, à la cuisson ça fait des morceaux noirs dans le foie, pas terrible...

3) Une fois ton foie (haha) dénervé, tu place les morceaux dans un récipient profond, tu saupoudres de fleur de sel, de poivre, de baies, et tu remets une couche de morceaux, et ainsi de suite. Une fois les morceaux en place, tu les mouilles avec le Pineau. Tu couvres de cellophane, et tu mets au frigo pour 12 heures minimum. Pendant la période de repos, tu retournes la marinade 2 ou 3 fois, afin que tous les morceaux aient pu baigner un peu dans le Pineau.

Le lendemain...

4) Idem, tu sors ton foie du réfrigérateur 30 à 60 minutes avant de commencer à le travailler. Pendant ce temps-là, tu stérilises tes pots. Certains le font dans l'eau bouillante, d'autres au four (mais ça fragilise le verre), ou alors un simple bon lavage à l'eau chaude savonneuse. Tu les fais sécher retournés sur un torchon propre. Ne les essuie pas, ça risquerait de faire des bouloches collées au verre; tu auras un ingrédient supplémentaire dans ton foie gras...

5) Ensuite, tu prends tes petites mimines, et tu fais des pâtés! Tu tasses au maximum le foie dans le pot, jusqu'au bord. Cette étape est capitale: plus le foie sera tassé, moins il aura de place pour rendre le gras (la pellicule jaune qui est autour), et il sera donc beaucoup plus moelleux...et gras!

6) Une fois les pots remplis, tu nettoies les bords avec un linge, tu mets la capsule de stérilisation, le couvercle, et à la marmite! Durant la cuisson, il faut éviter le contact du verre avec le métal. Pour ce-faire, tu places au fond de la cocotte un torchon épais plié en deux, puis tu cales les pots avec des torchons propres entre eux, et entre les pots et le bord de la cocotte. Tu cales ton thermomètre de cuisson dans l'eau, et c'est parti mon Kiki!!

7) Le foie doit cuire 45 minutes à 95°C, il faut donc jeter un oeil de temps en temps pour ajuster le feu. Une fois cuit, tu le sors, tu vérifies que la mise en conserve a fonctionné (la capsule doit rester collée) et tu le laisses refroidir à température ambiante. Il faut ensuite le stocker dans un endroit frais et non exposé au soleil. Tu peux le garder plusieurs mois, avec ce mode de cuisson, mais bon, il ne faut pas se leurrer... En général, ce type de produit ne fait pas long feu dans les placards!

Remarques:

Si pendant la cuisson, tu vois un peu de gras s'échapper dans l'eau, pas de panique: c'est normal. Le foie étant très tassé dans le pot, sous la pression de la cuisson, un peu de gras va séchapper.
Par contre, si en plus du gras tu vois des morceaux, là c'est plus embêtant... Un pot a dû éclater (pas assez calé ou verre en contact avec le métal). Ca m'est arrivé...

Conseils de dégustation:

- Une tranche de foie gras sur une fine tranche de pain d'épice tiède et croustillant;
- Avec de la confiture de figues;
- Avec du pain aux figues.

Bonne régalade!!

compil images
Repost 0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 14:15
Ingrédients (pour 12 madeleines environ)

- 60 g de sucre
- 60 g de farine
- 60 de beurre
- 1/4 de c. à c. de levure chimique
- 1 pincée de sel

Etapes:

1) Préchauffe le four à 200°C.
2) Bats ensuite l'oeuf, le sucre et le sel jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
3) Incorpore la farine, la levure puis le beurre fondu.
4) Fais cuire au four pendant quelques minutes en surveillant. La cuisson est très rapide...
Repost 0
Publié par Claire - dans Gourmandises
commenter cet article
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 13:15

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a7/Roses_des_Sables_Tunisie.jpgUn classique, à réaliser avec un enfant... ou pas! Quand on est gourmand comme moi, pas besoin d'enfant pour se faire ce petit plaisir papillesque!


Ingrédients:

- 1 paquet de Corn-Flakes
- 50 g de beurre
- 1 c. à c. de miel liquide (facultatif)
- 80 g de sucre en poudre
- 250 g de chocolat à cuire



Etapes:

1) Mets le miel et le beurre dans une grande casserole, et mélange à feu doux.
2) Ajoute le chocolat en morceaux avec un peu d'eau, et laisse fondre en remuant doucement. Rajoute le sucre et mélange bien.
3) Lorsque tout est bien fondu et le mélange bien lisse, verse la moitié de la boîte de Corn-Flakes et remue délicatement avec une cuiller en bois jusqu'à ce qu'ils soient bien enrobés de sauce au chocolat.
4) A l'aide d'une grande cuiller, prends un peu du mélange et pose-le doucement sur un plat ou une grande plaque, enfin quelque chose qui rentre dans ton frigo. Fais ainsi des petits tas de croquants. Tu les laisse refroidir environ une heure au frigo, et quand c'est prêt... tu croques!

Repost 0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 14:35



Quantité pour un plat principal : environ 100g de poisson cru (saumon, thon rouge par exemple) et 100g de riz par personne

 

Autres ingrédients :

Vinaigre de riz, sel, poivre, sucre

Concombre

Feuilles d’algue séchée (Nori)

Sauce de soja

Gingembre mariné

Wasabi

 

Préparation du riz :

 

Prendre 300g de riz spécial sushis, le laver dans un saladier avec de l’eau en le frottant entre les mains : vider l’eau et recommencer jusqu’à ce que l’eau soit claire (c’est un peu long).

Ensuite, la solution la plus simple qui marche super bien et évite de gratter une casserole, c’est de le mettre à cuire au micro-ondes sur puissance moyenne pendant 15 minutes, avec 40 cl d’eau (dans un récipient assez large ; l’eau recouvre le riz d’environ ½ centimètre).

A côté, mélanger 4 cuillères à soupe de vinaigre de riz + 2 cuillères à soupe de sucre + ½ cuillère à soupe de sel (en chauffant pour que ça se dissolve bien ; attention ça pique les yeux !). Mélanger au riz lorsque celui-ci est cuit et laisser refroidir.

 

Préparation du poisson :

Le poisson doit être très frais. Le mettre au congélateur ou au freezer un peu avant de le préparer, cela facilitera sa coupe.

 

Pour faire les sushis :

Faire de petites quenelles de riz dans le creux de la main (voir photo), puis placer dessus une lamelle de poisson cru (environ ½ centimètre d’épaisseur). C’est tout ! Certains mettent un peu de wasabi entre le poisson et le riz, mais attention c’est très fort.

 

 
























 

 


Pour faire les makis :

C’est un peu plus technique et il vaut mieux disposer d’une natte en bambou. Couper les feuilles d’algue en deux. Prendre une moitié, la poser sur la natte, puis après s’être mouillé les mains (très important !) étaler du riz en fine couche sur presque toute las surface – laisser une zone libre pour le collage (voir photo). Disposer au centre le poisson et le concombre en fines lanières. Rouler à partir du bord rempli de riz en tenant le poisson et le concombre avec le bout des doigts bien écartés : appuyez modérément et uniformément sur la natte pour bien tasser le maki. A la fin du processus le rouleau se colle tout seul le long de la partie d’algue non couverte de riz.

Mettre au frigo au moins un quart d’heure avant de couper les rouleaux en huit tronçons égaux (si vous les mangez tout de suite, l’algue est un peu élastique, et c’est meilleur quand c’est bien frais de toute façon).

 

 

 

 

 

 













 








 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les sushis et makis doivent être mangés le jour-même. Ils se dégustent trempés dans de la sauce de soja, avec éventuellement un peu de wasabi et de gingembre mariné. On peut faire des variantes pour les makis en utilisant du saumon fumé, du surimi, de l’avocat, ou juste du concombre avec des graines de sésame.

 

Repost 0

Qu'est-Ce Que Donc ?

  • : Les Trucs des Filles...
  • Les Trucs des Filles...
  • : Cuisine, jardin, beauté, ménage, travaux d'aiguilles... Retrouvez des trucs et astuces pour la vie de tous les jours!
  • Contact

Suivez moi aussi sur

Rechercher Un Truc:

Pourquoi Ce Blog?