Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 17:39

Ca faisait longtemps que j'avais envie de faire moi-même ma crème glacée, mais le fait de ne pas avoir de sorbetière m'en a toujours empêché...

Bon, cela dit, je n'en ai toujours pas!  Mais j'ai fait sans, et ça marche quand même!

Cette recette facile est très gourmande, mais n'est pas forcément l'alliée minceur idéal pour cet été. On optera donc pour le maillot 1 pièce plutôt que pour le bikini, histoire de cacher la misère 

 

Pour réaliser cette recette, tu auras besoin:Creme-glacee-vanille.jpg

- d'un batteur électrique

- de 2 saladiers

- d'une casserole

- de papier de cuisson

- d'une cuiller en bois

- d'une maryse

- d'un ancien bac à glace, ou d'une boîte tup' hermétique

 

Ingrédients: (pour un bac de crème glacée)

- 250 gr de mascarpone

- 200 ml de crème fraîche entière liquide

- 100 ml de lait (= 10 cl)

- 100 gr de sucre blanc

- 3 gousses de vanille

- 1 tasse d'amandes entières non mondées (concassées grossièrement ou non, au choix)

Pour le caramel:

- 1 tasse de sucre blanc

- 1 tasse d'eau 

 

Etapes:

1) Tu commences par caraméliser les amandes:

1a) Dans une casserole, tu mets à chauffer le sucre et l'eau, jusqu'à ébullition.

1b) Lorsque ça bout, tu rajoutes les amandes à feu vif, puis tu remues patiemment jusqu'à ce que l'eau s'évapore, et que ça colore.

1c) Lorsque ça devient difficile à touiller et que les amandes sont bien enrobées, tu baisses le feu pour que ça se reliquéfie un peu.

1d) Tu verses alors les amandes sur une plaque recouverte de papier de cuisson, en veillant à les séparer des unes des autres, autant que possible.

1e) Réserve-les au frigo.

 

2) Pendant que ça refroidit tranquillement, tu coupes les gousses de vanille en deux dans leur longueur, et avec le dos d'un couteau, tu en extrais tous les grains. (Pour savoir quoi faire des gousses vides, c'est par ici!)

 

3) Dans un saladier, tu fouettes le mascarpone avec le batteur électrique jusqu'à obtenir une crème homogène. 

 

4) Tout en fouettant, rajoute alors les grains de vanille, puis le lait petit à petit, et enfin les amandes caramélisées.

 

5) Dans un autre saladier, fouette au batteur la crème fraîche, et lorsqu'elle commence à épaissir, rajoute le sucre petit à petit, sans cesser de fouetter. Une fois la crème bien ferme, rajoute-la au mélange mascarpone.

 

6) Verse ta préparation dans le bac à glace (ou la boîte tup') et mets au congélateur. Si comme moi, tu ne possèdes pas de sorbetière, touille ta préparation une fois toutes les heures pour qu'elle glace de façon homogène. Tu peux la déguster environ 3 heures après.

 

 

Remarques / Variantes:

- Ne pas faire la même erreur que moi la première fois, en utilisant de la crème fraîche épaisse: elle est acide, contrairement à la crème liquide, bien plus douce.

- On peut mettre n'importe quels fruits secs caramélisés à la place des amandes, en suivant la même méthode: noix de pécan, noix, noisettes... Tant que ça croustille! Une seule règle à respecter: on met le même volume de fruits, d'eau et de sucre pour les caraméliser.

- Moi j'ai mis 3 gousses de vanille, parce que j'aime quand c'est fort en goût. Mais on peut évidemment en mettre moins.

- Cette glace est d'apparence blanche à points noirs. Je rappelle juste au passage que la vanille, c'est noir, pas jaune. La vanille jaune est une invention pour qu'on l'identifie mieux dans la restauration. Après, libre à toi de rajouter du colorant si ça te chante, mais bon...

- Pour la dégustation, 2 possibilités: soit tu la joues Bridget Jones en mode déprime du samedi soir, et tu l'attaques direct à la grande cuiller. Soit tu trempes rapidement le bac dans de l'eau chaude, et tu démoules pour pouvoir la couper en tranches, façon gateau glacé.

- Idée gourmande: à servir avec une tasse de café, accompagnée d'une tranche de gâteau au chocolat, ou d'un cookie maison...

Repost 0
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 14:12

Les jours fériés pluvieux, quoi de mieux pour s'occuper que de faire de bons biscuits, à déguster avec une tasse de thé, et autour d'un petit jeu en famille?

 

Cookies2.jpgC'est mon programme du jour, en tout cas. Alors pour changer des mes habituels biscuits aux épices, je me suis lancée dans des cookies pour la première fois (mieux vaut tard que jamais), avec une recette ultra simple et rapide. Et délicieuse, qui plus est...

 

Ingrédients (pour environ 30 gros cookies - ou 45 petits):

- 250 gr de beurre demi sel

- 350 gr de farine

- 250 gr de sucre (50% sucre blanc, 50% sucre roux)

- 2 oeufs

- 300 gr de pépites de chocolat

- 1 c. à c. de levure chimique

 

Etapes:

1) Si tu choisis de faire toi-même tes pépites de chocolat, commence par là. Puis mets le four à préchauffer à 180°C. Sinon passe direct à l'étape 2.

2) Fais fondre le beurre, et mets-le de côté.

3) Dans un saladier, bats les deux oeufs entiers avec la cuiller en bois, et ajoute environ un tiers de la farine. Mélange bien jusqu'à ne plus avoir de grumeaux.

4) Puis, ajoute un peu de beurre fondu pour délayer et la moitié du sucre.

5) Rajoute un tiers de farine, et recommence les étapes 3 et 4 jusqu'à épuisement des ingrédients. Tu obtiens alors sans difficulté une pâte sans grumeaux, bien homogène et souple.

6) Ajoute alors les pépites de chocolat.

7) Sur du papier de cuisson, forme des petites boules de pâte, en veillant à bien les espacer, car elles vont beaucoup s'étaler. Enfourne alors pour une dizaine de minutes, en surveillant.

 

cookies1.jpg

 

Attention: plus les boules sont petites, plus le temps de cuisson est court, et inversement. A toi d'ajuster, si tu souhaites avoir des biscuits croustillants et colorés, ou moelleux et clairs. Moi je préfère quand ils sont gros et moelleux...

 

 

8) A la sortie du four, les biscuits ont tendance à se déformer facilement. Mets-les à refroidir (et durcir) sur une grille à pâtisserie. Pour les conserver, une boîte en métal sera idéale!

 

 

Remarques / Conseils:

- Les étapes peuvent paraître un peu bizarres, mais faire de cette façon permet de tout faire sans fouet, sans pour autant avoir de grumeaux. Je trouve ça bien pratique...

- Pour faire toi-même les pépites de chocolat, attaque la tablette par le coin, avec un couteau bien affûté. Il y aura des copeaux fins et de belles pépites. Pas la peine de faire le tri pour garder les plus gros morceaux; tu mets tout. Et si je puis me permettre, plus les pépites sont grosses, plus la dégustation est jouissive! Mais ça n'est que mon avis 

  Tu peux faire toute la tablette, même si tu n'utilises pas tout tout de suite, et conserver le surplus dans un pot de confiture bien fermé. Comme ça la prochaine fois, tu auras des pépites toutes prêtes!

- A la place du chocolat, tu peux mettre des noix, des noix de pécan, du chocolat blanc, des éclats de noisettes...

- Astuce diététique: J'ai utilisé, pour cette recette, 125 gr de sucre blanc, et seulement 60 gr d'un mélange de sucre roux et Stévia. C'est Chéri qui m'a acheté ça (il soigne ma ligne post-partum!), ça existe en mélange tout fait, et ça permet de réduire de moitié la quantité de sucre, en conservant le pouvoir sucrant, mais avec moitié moins de calories!

Repost 0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 09:39

Je dois bien l'avouer, les émissions de pâtisserie à la télé m'ont vraiment redonné envie de cuisiner. Et puis elles sont pleines d'astuces de cuisiniers, qui ne tombent pas dans l'oreille d'une sourde 

 

C'est comme ça que j'ai appris comment détailler des suprêmes d'agrumes. On commence par les parer (enlever l'écorce et les parties blanches) pour ensuite prélever chaque morceau sans la peau, sans les pépins: juste la pulpe. On a donc le meilleur du fruit, d'où le nom de "suprême".

 

Et comme je n'aime pas jeter, avant de parer, j'ai prélevé le zeste de mes oranges...

 

Pour réaliser cette recette, tu auras beaoin:Supremes-orange.jpg

- d'un couteau sans dents très affûté

- d'une planche à découper

- d'un petit récipient avec couvercle

- de deux coupelles à dessert

- d'un zesteur ou d'un économe à dents

- d'une petite poêle ou casserole

- de papier de cuisson

 

Ingrédients (pour 2):

- 2 grosses oranges ou 4 petites

- 1/2 c. à c. de cannelle

- 1 c. à c. max. d'eau de fleur d'oranger

- 1 c. à c. de miel liquide

- 1 c. à s. de pignons de pin

- 1 c. à s. de sirop d'agave

 

Etapes:

Facultatif: Si tu souhaites prélever les zestes, commence par bien laver tes fruits, puis bien les sécher. Pour savoir quoi faire d'autant de zestes, va voir cette page.

1) Pare tes fruits suivant la technique montrée en vidéo plus haut (lien).

2) Lève les suprêmes suivant la technique montrée en vidéo plus haut (lien). Réserve les morceaux dans le récipient avec couvercle.

3) Ajoute enfin la cannelle, l'eau de fleur d'oranger et le miel, en ajustant les quantités selon le goût. Attention, la fleur d'oranger peut vite masquer le bon goût de l'orange. Il faut avoir la main légère pour que ça reste subtil...

4) Mélange bien le tout, couvre et réserve au frais quelques heures.

5) Hache grossièrement les pignons de pin au couteau.

6) Dans une casserole, verse le sirop d'agave et les pignons hachés, et fais chauffer doucement jusqu'à ce que ça colore un peu, et que les pignons caramélisent. Lorsqu'ils sont colorés, dispose-les sur une feuille de papier de cuisson, et mets-les au frigo.

7) Au moment de servir, dispose les suprêmes et un peu de jus dans chacune des coupelles; brise des petits morceaux de pignons caramélisés et parsème les suprêmes. C'est prêt!

 

 

Remarques:

- J'ai utilisé du sirop d'agave pour caraméliser, mais on peut aussi faire un caramel avec du sucre un filet d'eau.

- Avant de mettre les pignons dans le caramel, on peut aussi les faire légèrement griller à sec pour exhaler leur goût.

- C'est un dessert très léger, estival, qui finit bien un repas copieux, ou en cas de grosse chaleur.

Repost 0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 16:09

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e4/Lemon.jpgJe le confesse, j'ai très très rarement des citrons frais dans mon frigo, parce qu'ils finissent toujours par se perdre. Agacée de retrouver des citrons coupés en deux, tous rabougris et inutilisables, juste parce que j'avais besoin du jus d'un demi citron, j'ai donc opté pour le jus en bouteille. Mais c'est franchement pas l'idéal.

 

Alors je me suis un peu renseignée, et j'ai découvert à ma grande surprise que les zestes d'agrumes se conservaient très bien au congélateur. Idem pour le jus. Alors j'ai testé, juste pour toi 

 

Les zestes:

Avant de prélever les zestes, il faut bien laver et sécher le fruit, même s'il est vendu "non traité". Non traité de signifie pas "propre" pour autant.

 

Ensuite, il existe deux méthodes.

1) avec un zesteur: on gratte toute la surface du fruit, les zestes sont prêts à l'emploi.

L'avantage: c'est la méthode la plus rapide.

L'inconvéient, il en reste toujours qu'on ne peut pas attraper.

 

2) avec un économe à dents très fines (plus fine qu'un économe à julienne): on épluche en surface de façon à avoir des lamelles translucides, sans aucun bout de blanc. Puis à l'aide d'une planche à découper et d'un couteau bien affûté, on découpe tout ça en tout petits bouts (même geste que pour les fines herbes: ), les plus petits possibles.

L'avantage: on prélève un maximum de matière: il ne reste rien sur l'agrume.

L'inconvénient: c'est plus fastidieux qu'avec un zesteur...

 

Pour les congeler sans que ça fasse des paquets: étale-les sur une plaque et mets-les tels quels au congélateur. Quelques heures plus tard, tu peux les récupérer et les conditionner. Moi j'utilise les minis pots de confiture Bonne Maman.

 

Le jus:

- Si tu n'as besoin que de quelques gouttes, pas besoin de couper le fruit en deux (et donc de risquer un rabougrissement prématuré). Incise le fruit avec une pointe de couteau, presse et ne prélève que ce dont tu as besoin.

- Sinon, tu peux presser tes agrumes pour en prélever tout le jus (avec ou sans la pulpe, mais en tout cas sans pépins), et ensuite remplir des bacs à glaçons. Une fois congelés, tu peux les conditionner dans un bocal ou un sac zippé au congélateur.

 

 

Voilà, de cette façon, tu as toujours sous la main des zestes et du jus frais. Idéal donc pour les pâtisseries, les poissons, les sauces, les crèmes... ! 

Repost 0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 14:27

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/39/Bebe.jpgComme beaucoup de nouvelles mamans, je me suis évidemment posé la question de savoir comment je devais m'équiper pour prendre soin correctement de mon bébé dès le retour à la maison, mais sans tomber dans l'excès des trucs "qui sont pratiques, mais pas indispensables".

 

J'ai donc cherché un peu partout sur le net, et j'ai trouvé de tout. J'ai demandé autour de moi, et j'ai eu plein d'avis (trop!). Et à la maternité, ils m'ont encore dit autre chose. Bref! Pour ce qui est de mon cas, le meilleur avis reste le mien, puisqu'au final je m'adapte à mon propre niveau d'exigence, et à celui de mon enfant.

 

Voilà ce que j'ai pu tirer de tout ça, et de mon expérience au quotidien (avec quelques précisions sur mon usage, et des liens vers des visuels):

 

L'indispensable:


- Un flacon de gel hydroalcoolique (pour l'hygiène des mains avant et après les soins. Le Baccide bleu ne laisse pas de goût sur les doigts; pratique si ton bébé tète ton petit doigt. Dispo en pharmacie en flacon-pompe de 300 ml)

- Du liniment maison

- Du coton hydrophile pour les soins du visage (j'achète les grands cotons rectangulaires "spécial bébé" et je les coupe d'avance en 4: c'est la taille idéale. Je dédouble ces morceaux pour faire les fusettes pour nettoyer le nez)

- Des compresses en coton non tissé (j'achète la marque Sylamed en grosse quantité chez Azur Médical, ça coûte trois fois rien)

- Des dosettes de sérum physiologique (j'achète sur internet, sur des sites de Parapharmacie Discount)

- Un soin lavant (j'utilise Saugella bleu, très doux et sans savon; pour le corps et les cheveux)

- Un savon de Marseille (pour détacher les bodies)

- Des langes en coton 70x70 cm (10-12 ne sont pas de trop! J'ai acheté ceux d'Ikea, vendus par 2, et de très bonne qualité. Ca sert à tout: pour le rot, pour le change si pas de tapis de lange, pour protéger le matelas des petits renvois de lait, comme doudou, plus tard comme serviette de table...)

- Une crème pour l'érythème fessier (Bepanthen pour ma part. Mais on m'a vivement recommandé celle de Weleda au calendula)

- Des couches (pas la peine d'en acheter trop. Attends plutôt de voir quel poids ton bébé fera à la naissance. Et puis certains bébés ne supportent pas certaines couches; ce serait idiot d'en avoir trois packs qui te restent sur les bras)

- Un coupe-ongles spécial bébé (leurs ongles sont mous, mais poussent très vite, et ils se griffent fort le visage si on ne les coupe pas)

- Un mouche-bébé non électrique (pratique pour doser la force d'aspiration des mucosités; le momen restera désagréable, mais au moins ne sera pas douloureux. Ce type de mouche-bébé présente aussi l'avantage d'avoir un filtre qu'on peut laver, ou remplacer par de petites boules de coton, contrairement aux mouche-bébé électriques pour lesquels on doit racheter des recharges de filtres spéciaux. Le rhume revient cher... Quant à la "poire", c'est inefficace.)

- Une écharpe de portage (voir le commentaire d'Elise pour les avantages incontestables!)

 

Le confortable:


- Des lingettes lavables en coton bio

- Un pot de beurre de Karité pur et bio (pour le massage hydratant après le bain. Chez moi c'est indispensable, tellement l'eau est calcaire)

- Une table à langer (je pensais pouvoir changer bébé sur le lit, mais ça tue le dos! Pour la table à langer, j'ai choisi la Hensvik d'Ikea, car lorsque l'enfant est continent, le plan à langer s'ôte, et ça devient une bibliothèque)

- Une baignoire (indispensable cependant si on n'a qu'une cabine de douche)

- Un thermomètre de bain

- Plusieurs sorties de bain (important qu'elles soient grandes pour bien envelopper bébé. Je recommande celle vendue chez Ikea. Mais c'est aussi très facile à coudre soi-même)

- Un flacon d'eau de fleur d'oranger bio (non alimentaire, non sucrée. Je m'en sers pour lui nettoyer le visage: hydrate les peaux sèches, enlève les restes d'eau calcaire, sent bon le biscuit!)

- Une peau d'agneau (a des propriétés calmantes et apaisantes, régule la température du corps, et comme on peut l'emmener partout, offre un bon point de repère à bébé pour se sentir partout chez lui. Et plus tard, on peut s'en servir comme tapis)

- Un lit parapluie / lit d'appoint (pas indispensable les premiers mois. Bébé peut très bien dormir dans sa nacelle, ou plus roots, dans un panier à linge, une brouette, un tiroir, la baignoire... Là on est content d'avoir la peau d'agneau comme point de repaire. En revanche, à partir de 6 mois, c'est vrai que c'est pratique)

 

Le superflu / inutile:

- Bandes de gaze pour les soins du cordon

- Dosettes d'éosine

- Shampoing spécial bébé

- Compresses de gaze tissées (même, je déconseille! C'est pas assez doux pour une peau de bébé, ça s'effiloche, bref, c'est galère)

 

 

Le contenu du sac à langer

- un petit flacon de gel hydroalcoolique

- 3-4 couches

- un petit flacon de liniment maison

- des compresses en coton non tissées

- 2 langes de coton 70x70 cm

- une tenue complète de rechange, en cas de caca atomique ou de vomi explosif (si si, ça arrive plus souvent qu'on croit!)

- des petits sacs poubelle type salle de bain (pour les couches et les vêtements souillés)

 

Facultatif, mais pratique:

- quelques dosettes de sérum physiologique

- un tapis de lange nomade

- un spray d'eau thermale

- une petite bouteille d'eau

Repost 0
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 08:39

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b7/Milia_big.png/600px-Milia_big.png

C'est bizarre, tous ces petits boutons qui apparaissent un beau jour sur le museau de ton tout-petit. Enfin plus que bizarre, il faut bien le dire, c'est vraiment moche! Moi qui pensais avoir encore 12-13 ans devant moi avant la première crise d'ado, j'ai été bien surprise! 

 

Il semblerait que l'acné du nourrisson (ou grains de millium) soit dûe à l'imprégnation hormonale pendant la grossesse, et ça peut durer 2-3 mois. C'est absolument sans gravité, mais vraiment pas esthétique...

 

 

 

Je sais pas toi, mais moi, quand je vois un bouton, c'est plus fort que moi, il faut que je l'éclate! Or c'est absolument ce qu'il ne faut pas faire, et surtout pas avec un bébé! au risque que ton petit se retrouve couvert de micro-cicatrices. Alors que faire? 

 

Sur les conseils avisés de Chéri, j'ai tartiné ma fille avec du lait maternel. Comme j'extrayais un peu de lait avant le début de chaque tétée (pour que la puce ait à téter moins fort pour faire venir le lait, et par la-même soulager mes crevasses), au lieu de le jeter, je m'en suis servi comme d'une lotion, 2-3 fois par jour, un jour sur deux. En alternance, je lui nettoyais le visage avec un coton doux et de l'eau thermale. Et bien sans résoudre totalement le problème, ça a quand même grandement amélioré la situation boutonesque de ma petite fleur.

 

Et puis finalement, suivant mon instinct, j'ai commencé à lui nettoyer la figure 2 à 3 fois par jour avec un coton et de l'eau de fleur d'oranger en spray. Surtout pas de l'alimentaire (sucrée), hein, mais un distillat acheté en boutique bio. Ca a simplement été spectaculaire, et ce du jour au lendemain. Ca fait 10 jours maintenant, et elle a retrouvé sa peau de pêche; exit la peau de crocodile et les pelures de petits boutons séchés. Ma pédiatre a confirmé que j'avais eu une très bonne idée.

 

Voici ce qui est indiqué pour l'utilisation de ce produit:

[visage] Rééquilibre et régénère tous types de peaux. Apaise et adoucit même les peaux sèches et délicates.

[corps] En bain relaxant & régénérant, enveloppe le corps d'une fraîche douceur. Calme les bébés pour une meilleure nuit.

[Parfum d'ambiance]  En spray, parfum doux et relaxant pour apaiser l'atomsphère et rafraîchir le textile de maison.

[Parfum gourmet] Aromatise délicatement les boissons, crêpes, salades de fruits...

 

Un produit multi-usages, vraiment top! Alors une fois n'est pas coutume, je te donne la référence du produit: c'est la Brume de Fleur d'Oranger BiO.k.

Repost 0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 12:17

Me revoilà, un mois après avoir mis au monde ma jolie petite fleur... Comme attendu, j'ai de nouvelles astuces à partager!

 

On m'avait dit "Tu verras, l'allaitement, c'est parfois difficile à mettre en place. C'est douloureux, la montée de lait, les engorgements, les crevasses,..." Et pour avoir vu de mes yeux, des bouts de seins sérieusement amochés, et des mères en pleurs au moment de la tétée, je peux dire que oui, j'avais bien conscience des possibles difficultés que j'aurai.

 

Il se trouve que j'ai eu de la chance, puisque je n'ai eu "que" des crevasses, et pendant "seulement" 10 jours.

 

Alors la première chose à savoir, c'est qu'une crevasse, ce n'est pas un trou, non non! Ca ressemble plutôt à une croûte qui se forme sur le téton. Le problème d'une croûte, c'est que quand ça ramollit, ça s'arrache. Quand ça frotte sur le tissu, ça s'arrache. Et quand bébé tète...!!

 

Pour te faire une idée de la puissance de succion d'un bébé (qui met toute son énergie à ça, il faut bien le dire), je te suggère de faire un tour à la ferme, et de donner ta main - que dis-je - ton avant-bras! à téter à un jeune veau. Rapporte ça à la taille d'un bébé, et l'idée sera assez juste. Bref, je m'égare... Tout ça pour dire que quand un bébé tète un sein crevassé, il faut s'accrocher pour ne pas chialer.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6a/She-wolf_suckles_Romulus_and_Remus.jpg

 

Sur la liste de la maternité, il était inscrit "un tube de crème à la lanoline pure". Il paraît que ça sauve l'allaitement de pas mal de mamans. Pour ma part, j'ai mis scrupuleusement cette crème, en y plaçant beaucoup d'espoir, mais ça ne m'a pas aidée du tout. Ca macérait plus qu'autre chose, et mes tétons ne cicatrisaient pas du tout!

 

Alors j'ai tout arrêté, et voilà ce que j'ai fait: je suis restée le plus possible les seins à l'air pour que ça sèche, et quand je devais absolument m'habiller, alors je faisais des pansement avec mon lait (je reviendrai plus tard sur tous les bienfaits du lait maternel. Si tu voulais un produit miraculeux, le voilà!!). 

 

Explication:

1) Découpe un carré (environ 4x4) dans une compresse (en coton non-tissé de préférence), puis fais une incision depuis le milieu d'un côté jusqu'au centre du carré.

2) Découpe un carré plus grand (6x6) dans du film alimentaire (c'est toi qui joue le rôle du rôti, cette fois!)

3) Imbibe généreusement la compresse avec ton lait (attention à ne pas tirer sur le téton déjà abîmé, mais à bien stimuler toute l'aréole! le lait sort tout seul).

4) L'incision dans la compresse permet d'enrober correctement tout le téton.

5) Couvre le tout avec le film alimentaire, et hop, dans le soutif!

 

C'est pas glamour pour deux sous, mais c'est redoutablement efficace, en alternance avec les seins à l'air. Après avoir commencé ce traitement, en trois jours c'était fini. Et pourtant, j'en avais de belles!!

 

 

IMPORTANT:


Avoir des crevasses est symptômatique de deux choses:

 

1) une mauvaise position du bébé au sein: il doit avoir la tête dans l'alignement de son corps = ne doit pas avoir à tourner la tête pour téter. Et il doit être ventre contre ventre avec sa maman, tout le corps soutenu (y compris les pieds).

 

2) un bébé qui reste trop longtemps au sein = qui "tétouille" au lieu de boire (on n'entend plus la déglutition, et le mouvement de bouche n'est plus aussi ample). Pour le retirer du sein, ne tire surtout pas, sinon le téton vient avec! En revanche, glisse ton petit doigt dans sa bouche, à côté du téton, pour annuler l'effet ventouse et retirer le sein en douceur.

Repost 0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 15:48

Il est maintenant temps pour moi de vous dire non pas "adieu", mais "à très bientôt"! 

 

Car voyez-vous, j'ai un enfant à mettre au monde, et je risque fort d'être assez occupée ces prochaines semaines. C'est que je ne sais pas comment ça marche, ces petites choses! 

 

Alors le temps de lire et comprendre le mode d'emploi, d'oublier la signification des mots "grasses-matinées", je me mets entre parenthèses quelques semaines, et je reviendrai certainement avec de nouveaux types de publication 

 

Baleinification-in-progress.jpg

 

Merci encore infiniment de votre fidélité, de vos encouragements, de vos contributions... 

 

A très vite!!!

Repost 0
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 13:07

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/30/Chocolate_spread.png

 

 

 

La pâte à tartiner, on est d'accord, c'est trop bon... à condition de ne pas regarder ce qui la compose! Majoritairement de l'huile (de palme) et du sucre, et bizarrement, très peu de chocolat et de noisettes...

 

Alors voilà de quoi remédier au problème: la faire soi-même! C'est ultra simple, ultra gourmand, et c'est trop la classe de dire "ouais, c'est moi qui l'ait fait..." 

 

 

 

Ingrédients: (pour un pot de 700gr environ)

C'est pas une recette pour les p'tits joueurs! Bien qu'une fois posé sur la table, le pot ne fait pas long feu  Si malgré tout ça te fait peur, tu peux facilement diviser les quantités par 2.

- 200 gr de ton chocolat préféré

- 1 boîte de lait concentré sucré (400 gr environ)

- 100 gr de poudre de noisettes / amandes / noix / praliné / etc... grillée ou pas.

 

 

Matériel nécessaire pour réaliser cette recette:

- 1 casserole

- 1 spatule

- 1 langue-de-chat, pour n'en pas perdre une miette!

- 1 pot hermétique en verre type pot à confiture, ou conserve

 

 

Etapes:

1) Dans une casserole, fais fondre le chocolat avec le lait concentré.

2) Dans le mélange fondu, ajoute la poudre de noisettes (ou autre).

3) Goûte ton mélange, et au besoin, rajoute du sucre (en fonction du chocolat choisi et de ton goût).

4) Verse ta préparation dans un pot hermétique.

 

 

Conseils / remarques:

- C'est tellement simple à faire, il vaut mieux préparer au fur et mesure les quantités dont on a besoin, ceci pour des raisons de conservation.

- Conservation: le lait concentré doit se conserver au frais après ouverture. Mais le chocolat noir fige plus vite au frigo que le chocolat au lait ou le praliné. A toi de voir, donc, en fonction de la quantité préparée, et surtout de la vitesse à laquelle elle est mangée.

- C'est particulièrement bon avec le chocolat de la vache violette aux amandes grillées ;-)

Repost 0
Publié par Cathy - dans Gourmandises
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 08:30

Voilà un plat tout simple à faire, mais toujours aussi délicieux, et qui peut être servi en accompagnement ou en plat principal (dans ce cas augmenter un peu les doses).

 

Pour réaliser cette recette, tu auras besoin:

- d'une grande sauteuse (les aubergines sont très volumineuses avant cuisson!)

- d'une casseroleGratin-aubergines.JPG

- d'un plat à gratin

- d'un couteau affûté

- d'un économe

- d'une planche à découper

 

Ingrédients (pour 4 personnes):

- 4/5 belles aubergines

- 6 tranches de jambon

- 2 petites (ou 1 grosse) boîtes de tomates pelées en dés 

- 2 boules de mozzarella

- 1 gousse d'ail

- du fromage râpé

- huile d'olive

- Herbes de Provence, sel, poivre

 

Etapes:

1) Commence par peler les aubergines et coupe-les en gros dés (environ 3x3cm). Mets-les rapidement dans une grande sauteuse avant qu'elles aient le temps de noircir, arrose d'huile d'olive, et laisse mijoter à couvert et à feu doux pendant 20-25 minutes en remuant régulièrement. Elles doivent fondre tranquillement, et réduire de volume. Au besoin, tu peux rajouter de l'huile d'olive. N'oublie pas d'assaisonner avec sel et poivre.

2) Pendant ce temps, tu éminces la gousse d'ail finement, en n'oubliant pas de retirer le germe (qui est responsable de la mauvaise digestion de l'ail). Puis, dans une casserole, tu mets le contenu des boîtes de tomates (non égoutées) avec l'ail, 2 c. à s. d'huile d'olive, les herbes de Provence, et tu laisses mijoter le tout tranquillement pour que ça réduise et que ça épaississe un peu.

3) Tu mets ton four à préchauffer à 220°C.

4) Tu coupes la mozzarrella en fines tranches, que tu recoupes ensuite encore en deux, et tu réserves.

5) Tu coupes les tranches de jambon en petits carrés, et tu réserves.

6) Une fois que les aubergines sont cuites, tu peux procéder au "montage" du gratin (c'est le layering de l'aubergine ): une couche d'aubergines, une couche de jambon, une couche de sauce tomate, une couche de mozzarella, et ainsi de suite jusqu'à épuisement des stocks. Tu termines en saupoudrant du fromage râpé sur toute la surface du gratin.

7) Tu enfournes pour 10 minutes sous le grill du four, en surveillant quand même. Quand c'est doré, c'est prêt!

 

 

Remarques / variantes:

- Il est très facile d'en faire une version végétarienne en supprimant simplement le jambon.

- On peut ne pas mettre de mozzarella (elle est là pour donner du fondant plus que du goût), ou la remplacer par du chèvre.

- On peut bien évidemment mettre des tomates fraîches, quand c'est la saison, c'est bien meilleur. Dans ce cas, penser à saler la sauce tomate (ce qu'il n'est pas nécessaire dans le cas des boîtes, déjà bien salées...)

- Moi je sers ce plat accompagné simplement d'un peu de riz. Mais c'est aussi très bon en accompagnement d'une viande comme un gigot d'agneau, par exemple.

Repost 0

Qu'est-Ce Que Donc ?

  • : Les Trucs des Filles...
  • Les Trucs des Filles...
  • : Cuisine, jardin, beauté, ménage, travaux d'aiguilles... Retrouvez des trucs et astuces pour la vie de tous les jours!
  • Contact

Suivez moi aussi sur

Rechercher Un Truc:

Pourquoi Ce Blog?