Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 13:48

Merci ChèreLoques pour l'inspiration! Et merci Audrey qui a eu la bonne idée de me refourguer les vieilles chemises de son homme. J'ai pu me faire la main, et faire mon tout premier vêtement pour moi, sur mesure. Pour une première, j'avoue que je suis plutôt contente!

 

L'ancienne patte de boutonnage est désormais dans le dos, et le col ouvert constitue l'encolure du devant. Enfin, une cravate en guise de ceinture est fixée dans le dos, et se noue sur le côté.

Recycler une chemise d'homme - Robe
Recycler une chemise d'homme - Robe

Deux autres chemises m'attendent... deux nouveaux projets à réaliser!

Repost 0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 08:25

Ah... que le temps me manque pour continuer d'écrire ici régulièrement... C'est que c'est prenant, la vie de Maman!

 

 

Ce week-end, sûrement inspirée par l'émission "Cousu Main" qu m'a redonné un souffle de vitalité couturesque, je me suis lancée dans ma première customisation! A savoir la transformation d'un pull en laine. Ancien pull de Chéri, passé par erreur dans une machine de draps à 60°C... Autant te dire que c'est fatal pour la taille du pull, qui d'un XL est passé à une taille 14 ans 0_o Il était toujours joli, mais décidément trop petit (col trop serré, manches trop courtes, et trop évasé aux hanches. Dedans je ressemblais à une petite boule. Bref.)

 

 

J'ai donc pris mon mannequin de couture, 1) enfilé dessus le pull à l'envers, 2) marqué à la craie le nouveau col, 3) cintré le tout avec des épingles (Cristina Cordula m'a dit que ça s'appelle "mouler" un vêtement), 4) coupé 12 cm de manches, 5) et j'ai passé tout ça à la machine à coudre. D'abord coudre toutes les bordures au point zig-zag pour éviter que la laine ne se découse, puis ourlet simple au point droit visible pour les manches et le col, et pour le cintrage intérieur, une couture beaucoup plus renforcée et solide.

 

6) Et pour finir, j'ai été très inspirée par les chutes (manches et col), car elles étaient bien travaillées à la base. Je les ai donc transformées en vêtements de poupée pour la Käte Kruse de ma petite chérie.

 

 

Voilà, en photo, ce que ça donne!

Recyclage d'un pull en laine
Recyclage d'un pull en laine
Recyclage d'un pull en laine
Recyclage d'un pull en laine
Recyclage d'un pull en laine
Recyclage d'un pull en laine
Recyclage d'un pull en laine
Repost 0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 08:29

1) La taille de la baignoire

A 6 mois, ma petite fleur tient bien assise, et adore d'autant plus le moment du bain.

Problème: quand elle se baigne dans sa baignoire de bébé, elle nous transforme la salle de bain en parc aquatique! Des fois je me dis que j'aurais dû mettre un ciré et des bottes en caoutchouc avant de la baigner, tellement elle en met partout...

 

Alors du coup, on lui fait prendre son bain dans notre baignoire. Mais là... problème aussi! Les parois sont trop hautes, elle ne peut pas s'y retenir. Et quand elle fait des mouvements un peu brusques, zioup, elle glisse en arrière, et tous ses petits jouets s'éloignent d'elle!

 

J'ai vu qu'on pouvait acheter des "réducteurs de bain". Mais moi j'ai voulu faire avec les moyens du bord; du coup, j'ai simplement mis ma panière à linge dans le bain! Les bords sont plus bas, elle peut s'y retenir et s'y adosser; et ses petits jouets, s'ils se sauvent, restent toujours à portée de ses bras!

Astuces pour le bain de bébé

2) Ranger les jouets

Astuce trouvée sur le web, pas encore appliquée chez moi (mais ça ne saurait tarder!). Les petits jouets de bains, ça envahit vite les bords de la baignoire. Il existe plusieurs solutions pour les ranger (la plupart du temps, des bacs ou filets qui se fixent au mur avec une ventouse).

 

Mais j'ai trouvé cette astuce vraiment top: le long du mur, fixer une tringle à rideau de douche (système à ressorts) et attacher dessus des petits paniers en plastique (avec crochets) de rangement (à mon avis, on trouve ça très facilement chez le suédois). Comme ça on peut y ranger les jouets, le savon + shampoing de bébé, le thermomètre de bain, sa petite éponge, etc!

 

3) Mes indispensables pour le bain

- 1 flacon-pompe de solution lavante sans savon corps et cheveux

- 1 éponge naturelle douce pour laver en douceur

- des jouets aspergeurs

- un livre pour le bain (pour les enfants plus grands)

- 1 panier de faisselle (troué, il permet de jouer avec l'eau sans que bébé risque de boire l'eau du bain, comme avec un gobelet)

- 1 écocup pour arroser bébé et le rincer (à laisser en dehors de la panière, hors d'atteinte de bébé)

Repost 0
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 16:23
Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]

Les bonnes idées, ça se recycle aussi! C'est pourquoi je reprends aujourd'hui une création de belle-maman, qui avait à l'époque imaginé un tapis de jeu qui se transformerait en sac à jouets une fois replié. Bien pratique pour ramasser en un clin d'oeil les légos éparpillés partout par terre!

 

Matériel nécessaire:

- 2 grands carrés de tissu: 1 coton épais, et 1 coton ciré

- du biais large (longueur calculée en fonction du périmètre final du tapis)

- de gros œillets en métal

- une cordelette

- une machine à coudre

- une craie de couturière ou un stylo bille

- un marteau (pour les œillets)

 

Le découpage:

1) Dans le coton ciré, commence par découper un grand carré d'1m20 de côté environ.

Plie ce carré en 4 (lignes brisées vertes sur le schéma), et épingle-le pour le fixer.

 

2) Pour tracer l'arc-de-cercle, qui te permettra d'avoir un très grand cercle parfait et ce, sans gabarit, il y a une astuce très simple: la cordelette et le stylo. Ici, comme la pièce de tissu est grande, on la plie en 4 pour se faciliter la tâche. On ne trace alors qu'un quart de cercle, et on coupe les 4 épaisseurs en même temps (sur le schéma, étapes 2,3,4).

Procède de cette façon pour les 2 carrés de tissu, afin d'avoir 2 cercles de tissu.

 

La couture:

 

3) Place les deux cercles envers contre envers, et couds-les ensemble (ça commence à ressembler au produit fini).

 

4) Maintenant couds le biais sur tout le pourtour, pour faire un joli bord bien fini.

 

5) A intervalles réguliers, place les œillets métalliques. Attention à la finition! l'enfant ne doit pas pouvoir se blesser sur un petit bout de métal qui dépasse...

 

6) Pour finir, fais passer une cordelette dans les œillets, et noue-la d'un nœud bien solide. La cordelette nouée doit faire juste la longueur du tour.

 

7) Le tapis / sac est terminé. Le principe maintenant est simple: l'enfant joue sur le tapis ouvert, et lorsqu'il faut ranger, il suffit de tirer sur la cordelette! Les jouets restés sur le tapis sont rangés dans le tapis transformé en sac ;-)

 

Remarques:

Ce que j'ai utilisé, pour te donner une idée des métrages:

- 2 carrés de tissu de 105 cm de large environ (c'est un peu petit, mais je n'avais pas plus grand. L'idéal, c'est 120 cm)

- 20 oeillets de 8 mm de diamètre

- 3m50 de cordelette

- 3m60 de biais

Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]
Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]
Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]
Tapis de jeu nomade - Sac à jouets [tutoriel]
Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 18:50

 

l n'y a pas que les enfants qui font leur rentrée scolaire! Après 8 mois d'arrêt, ça méritait bien une nouvelle trousse maison pour accueillir mes nouveaux crayons ;-)

 

J'ai choisi de faire une ouverture portefeuille, avec un passepoil (fait maison) pour la souligner.

Il n'y a ni scratch, ni pressions, ni fermeture éclair. La taille des rabats suffit à la maintenir fermée.

Les tissus utilisés viennent de la Maison d'Ursule. C'est un coton simple à l'extérieur, et un coton ciré à l'intérieur (pour éviter les taches d'encre). Le tout est lavable à 40°C.

Trousse sans fermeture
Repost 0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 13:00
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.
Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.

Tuto en images de la création, étape par étape, de la balle de préhension Montessori.

Voilà ma dernière réalisation pour ma petite fleur qui grandit et s'éveille!

 

Je dis donc un très grand merci à Adeline (du blog Alternatives Montessori) qui a gentiment mis en ligne un tutoriel très clair pour réaliser cette balle de préhension, inspirée de la méthode Maria Montessori.

 

J'ai trouvé ça très facile à réaliser, mais en revanche, c'est très long, car les coutures sont petites, et il y en a beaucoup! Et en plus, comme c'est un objet qui sera entre les mains d'un bébé, il faut absolument renforcer toutes les coutures, pour éviter une éventuelle rupture et fuite de bourrage...

 

Matériel nécessaire:

- 1 compas ou un grand bol pour servir de gabarit (moi j'ai utilisé le couvercle d'une boîte de lait maternisé :-) )

- du tissu solide uni

- du tissu solide à motif

- de la bourre à doudou (ouate)

- des ciseaux

- un fer à repasser

- une machine à coudre

- du fil, une aiguille, et un dé à coudre

- un entonnoir et une baguette chinoise (facultatif, mais bien pratique)

 

Le découpage:

 

1) A l'aide du gabarit, dessine plusieurs cercles dans les tissus: tu as besoin de 6 ronds de tissu uni, et 3 ronds de tissu à motif.

 

2) Plie tous les ronds de tissu en 4, et avec le fer à repasser, marque les plis.

 

3) En t'aidant des plis marqués, découpe tous les cercles en 4.Tu obtiens alors 24 quarts de cercles de tissu uni, et 12 quarts de cercles de tissu à motif.

 

4) Prends maintenant les quarts de cercles à motif. Replie la base arrondie , et marque le pli au fer à repasser. Tissu replié, découpe le long de l'arrondi pour obtenir une forme ovoïde aux bouts pointus, un peu comme une feuille d'arbre.

 

La couture:

 

5) Tu dois coudre 12 petits "sacs" composés pour chacun d'1 "feuille" à motif, et de 2 quarts de cercles unis.

Couds endroit contre endroit (joli côté contre joli côté), n'oublie pas de soigner les coutures des coins, et de doubler chaque couture.

Laisse une ouverture dans le bas du sac pour pouvoir le retourner comme une chaussette et le remplir de bourre à doudou.

 

6) Une fois les 12 petits sacs cousus, remplis-les de bourre à doudou à l'aide d'un petit entonnoir et d'une baguette (c'est plus facile), puis ferme l'ouverture du bas par une couture solide à la machine à coudre.

 

L'assemblage.

 

7) Commence par coudre ensemble trois coussinets. D'abord par les pointes, puis par le coeur. Une fois cousu, ça fait comme une fleur à trois pétales ou une petite alcôve à trois côtés.

Répète l'opération avec les 9 coussinets restants. Tu obtiens alors 4 "fleurs".

8) Tu dois maintenant assembler ces 4 fleurs. Mon conseil: commence par coudre solidement le coeur, et termine par les pointes, en utilisant un fil de la même couleur que ton tissu, pour que ça soit invisible.

 

Voilà, la balle est terminée! Ca valait le coup d'y passer quelques heures ;-)

Repost 0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 08:57

Lessive a l'ancienne

Après de nombreux problèmes rapportés, échecs répétés, et quelques bidons de lessive ratée chez moi aussi, j'ai (enfin) pris le temps de bousculer cette recette, et de faire autrement.

La voici donc mise à jour, pour une lessive peut-être un peu plus longue à préparer (s'y prendre la veille), mais désormais inratable (enfin j'espère!!).

 

 

 

  Pour une lessive respectueuse de notre peau, et de l'environnement! (n'oublions pas que tout ce qui sort de notre machine part dans les égouts et dans la nature, pour une bonne partie... moins on y met de produits polluants, moins on en rejette!) à base de trois produits-phares: le vinaigre blanc, le savon de Marseille, et le bicarbonate de sodium.

 

 

 

 

Savon-de-Marseille.jpgIngrédients (pour environ 1,5 litre de lessive très concentrée):

 

- 100 gr de savon de Marseille ou savon d'Alep

  (Attention: le savon de Marseille contient de plus en plus souvent de l'huile de palme, et l'huile de palme; c'est le mal! ... En tout cas, il vaut mieux acheter un savon de Marseille vert = à l'huile d'olive, que blanc = huile de palme. Il faut donc bien faire attention à la composition. Et si tu es une jeune maman écolo qui utilise des couches lavables, il faut également prendre un savon qui soit sans glycérine, car celle-ci imperméabilise les couches. Ce qu'on ne veut pas!)

 

- 100 gr (environ) de bicarbonate de sodium

  (Tu en trouves dans n'importe quel supermarché, souvent à côté du sel. C'est l'ingrédient à avoir chez soi pour plein d'autres usages)

 

- 1 litre d'eau

 

- 250 ml de vinaigre blanc

  (Je ne ferai jamais assez l'apologie du vinagire blanc! je l'achète en quantitié industrielle, et en mets partout... produit ménager de rêve... si t'es une veinarde, et que tu as un lave-vaisselle, par exemple, fini le liquide de rinçage! et en plus ça récure le lave-vaisselle, par la même occasion. Ici, il nettoie ta machine à laver et sert aussi d'adoucissant)

 

- Facultatif: quelques gouttes d'une Huile Essentielle (citron, lavandin, rose...).

  (Il n'y a aucun risque d'odeur de vinaigre blanc: l'odeur part en séchant. Les Huiles Essentielles sont donc facultatives. En mettre signifie augmenter le coût de revient de la lessive,mais ça parfume le linge...)

 

 

Savon-copeaux.jpgUstensiles (très important!):

 

- une râpe à fromage pour transformer le bloc de savon en copeaux. Au pire, un bon couteau fera l'affaire si tu éminces ton savon comme une échalotte.

- un fouet de cuisine.

- un saladier (prends-le bien grand: ça va mousser!)

- un bidon de récup' de ton ancienne lessive, ou bien - et c'est même beaucoup mieux - une bouteille en verre d'un jus de fruits que tu aurais judicieusement gardé (le verre restant pour toute chose le meilleur matériau pour conserver ce qu'on met dedans!)

- un entonnoir.

 

 

Etapes:

 

1) Tu commences par râper tes 100 gr de savon (cf photo). Plus c'est fin, mieux c'est: ça fond plus vite. Essaie de ne pas respirer les particules fines de savon. C'est très irritant...;

 

2) Tu fais chauffer l'eau sans la faire bouillir, puis dans un saladier profond, tu couvres les copeaux de savon. Tu touilles grossièrement avec le fouet pour bien répartir l'eau, et tu laisses fondre tranquillement.

A quoi ça ressemble? Ca va devenir une espèce de pâte très collante, translucide et très épaisse;

 

3) Ensuite, et c'est là que ça prend du temps, il faut rajouter petit à petit de l'eau chaude, et recommencer l'étape 2 plusieurs fois jusqu'à avoir intégré toute l'eau;

A quoi ça ressemble? Quand tu rajoutes de l'eau chaude, ça se liquéfie, devient de plus en plus blanc et mousseux quand tu touilles, puis ça réépaissit dès que tu arrêtes de touiller;

 

4) Maintenant, tu fais chauffer le vinaigre (sans faire bouillir, et sans respirer les vapeurs), et mets-le de côté;

 

Un conseil: A cette étape de la recette, prépare ton bidon propre, et mets-l'entonnoir en place. Une fois tous les ingrédients mélangés, il faudra être rapide pour mettre en bouteille avant que ça se déphase.

 

5) Avant d'intégrer le vinaigre, il faut ajouter le bicarbonate au savon + eau.

A quoi ça ressemble?  Là c'est très bizarre, ça épaissit d'un coup pour devenir comme un blanc d'oeuf battu très longtemps en meringue.

A nouveau, touilles vigoureusement tout ça avec le fouet, même si c'est plus dur parce que ça fait presque des morceaux.

 

6) Attention, v'là la dernière étape qui mousse (ENORMEMENT !!!): Tu rajoutes le vinaigre chaud, et tu touilles à nouveau vigoureusement.

 A quoi ça ressemble?  Bizarrement, le fait de rajouter le vinaigre fait se déphaser la lessive. C'est à dire que les parties solides et liquides se "dé-mélangent". C'est normal.

 

7) C'est là qu'il faut être rapide: il faut touiller pour homogénéiser le mélange, et le verser dans le bidon. Si on le verse déphasé, ça bloque dans l'entonnoir...

 

8) Et enfin, la dernière étape qui prend le plus de temps: comme la lessive se déphase, il faut agiter très vigoureusement et régulièrement le bidon pour remélanger tout ça (en gros, à chaque fois que tu rentres dans la pièce, tu secoues). Petit à petit, le mélange restera de plus en plus mélangé, et de moins en moins déphasé. Le lendemain matin, hop, on secoue à nouveau, et normalement, là, ça a bien refroidi et du coup ça reste mélangé.

A quoi ça ressemble?  A une pâte blanche très épaisse (comme une béchamel qui aurait figé, mais encore plus épais).

 

Tu as donc désormais un bidon de lessive ultra-concentrée qui nécessite absolument d'être diluée avant utilisation.

Deux options: soit tu prépares d'avance une bouteille de lessive à la bonne dilution, soit tu le fais à chaque fois. Perso, j'ai opté pour la première solution.

A quoi ça doit ressembler? Pour savoir combien d'eau rajouter, c'est un peu compliqué à expliquer... Mais en gros, ça doit être très liquide, et faire des volutes blanches brillantes quand on mélange. Un peu comme du vernis à ongles très très liquide.

Et il faut absolument diluer à l'eau froide, sinon le mélange se déphase à nouveau, et il faut alors recommencer l'alternance temps de pause - touillage intensif.

 

Pour les plus précautionneuses, il est possible de préparer trois lessives différentes: une pour le linge classique (cette recette-là), une pour le linge de maison blanc (tu y mettras + de vinaigre blanc et + de bicarbonate), et une pour le linge délicat (tu y mettras au contraire - de vinaigre et - de bicarbonate);

 

 

ATTENTION:

- Surtout, n'oublie pas de bien secouer le bidon de lessive avant chaque utilisation pour que le produit soit bien mélangé. Ca évite les traces sur linge...

- Si jamais la lessive fige et se déphase après refroidissement, l'astuce (merci KALOO!! ;-)) c'est de la mélanger avec un mixeur à soupe (mixeur plongeant).

 

Lessive-terminee.jpg

 

Retour d'expérience d'une utilisatrice convaincue: c'est par ici!

Repost 0
Publié par AF - dans C'est du propre!
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 09:47
Repost 0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 07:00

Cette recette convient aux personnes allergiques ou intolérantes aux protéines de lait de vache (PLV), puisqu'elle ne contient ni beurre ni lait de vache.

 

J'ajoute que je trouve cette version bien plus savoureuse que la "traditionnelle" à laquelle je suis pourtant attachée... Comme on dit, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas, et là, vraiment, ça valait le coup d'essayer! Les crêpes sont légères, moelleuses, et très digestes.

 

Ingrédients (pour 15 crêpes environ):                                      http://images.cdn.fotopedia.com/flickr-1417543315-hd.jpg

- 1/2 litre de lait de noisettes

- 200 ml d'eau

- 250 gr de farine

- 1 c. à c. d'extrait de vanille

- 2 c. à s. d'huile de tournesol

- 2 oeufs

 

Etapes:

1) Avec une cuiller en bois, mélange la farine aux deux oeufs entiers, et verse au fur et à mesure le lait de noisettes pour lier le tout.

2) Ajoute ensuite l'extrait de vanille, l'huile et l'eau.

La pâte est prête et ne nécessite pas de repos.

 

Remarques:

- J'ai trouvé que ces crêpes étaient plus difficiles à retourner que les "traditionnelles" car elles deviennent très moelleuses en cuisant. En fait, il faut vraiment qu'elles ne soient pas épaisses, et tout se passe bien. Sinon, elles se déchirent.

- Je les ai dégustées avec simplement du sucre vanillé maison, c'était un régal!

- Comme la pâte n'est pas sucrée, ça doit tout à fait pouvoir se manger avec une garniture salée. Le goût de noisettes qui est fort prononcé "à cru", disparaît totalement lorsque la pâte est cuite. Enfin ça laisse un petit goût, mais on ne peut pas identifier que c'est de la noisette. On peut juste dire que... c'est bon 

Repost 0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:03

Un immense merci à Nanoug, du site Le tour de ma classe pour le partage! et à Julie, pour la découverte ;-)

 

En 10 minutes, voilà comment faire une belle quantité de pâte à modeler maison pour occuper gaiement les après-midi pluvieux des enfants.

Accessoirement, c'est aussi un excellent anti-stress pour les adultes! Essaie donc, au prochain apéro dinatoire que tu fais avec tes amis, de laisser nonchalamment deux ou trois boules de pâte à modeler sur la table... Tu verras que très vite, tout le monde se met à en triturer un morceau. Laissons libre cours à notre créativité, que diable!

 

Les avantages de cette pâte:

- ça coûte pas cher (selon Nanoug, ça revient à moins de 2€ pour 400gr de pâte. J'avoue que je ne me suis pas amusée à refaire le calcul!)

- on en fait en fonction des besoins

- on crée les couleurs que l'on souhaite

- on sait ce qu'il y a dedans (et donc qu'il n'y a aucun risque en cas d'ingestion)

- elle se conserve très longtemps (environ trois mois dans un sachet hermétique)

- elle est très souple, soyeuse et fine, donc très agréable à manipuler pendant des heures...

- elle ne sent rien, contrairement à la célèbre P*****h, et donc on a beaucoup moins envie de croquer dedans.

 

Ingrédients (pour environ 750gr de pâte à modeler):

On utilise une petite tasse comme mesure (celle que j'ai utilisée faisait environ 1/2 mug. Une grande tasse à café, quoi)

- 2 mesures de farine de blé

- 1 mesure de fécule de maïs

- 1/2 mesure de sel fin

- 2 mesures  d'eau

- 2 c. à s. d'huile végétale

- 2 c. à s. d'alun de potassium (en pharmacie. Ca ressemble à du sucre semoule)

- des colorants alimentaires (cf. Remarques)

 

Etapes:

1) Mets tous les ingrédients dans une casserole et fas chauffer à feu doux, sans cesser de remuer pour éviter les grumeaux. (N'oublie pas le colorant!)

2) Assez rapidement, ça s'agglomère. Avec un peu d'huile de coude, il faut touiller jusqu'à la formation d'une boule solide.

3) Tu la sors alors du feu, tu en fais une belle boule que tu emballes dans du film alimentaire (pour éviter la formation d'une croûte), et tu laisses refroidir.

4) Une fois froide, malaxe-la pour uniformiser la texture, et emballe-la dans un sachet hermétique (type congélation zippé).

5) Pour une conservation optimale: après chaque utilisation, n'oublie pas de reformer la boule et de la remettre dans le sachet.

 

Remarques:

- Pour ma première fois, j'ai utilisé des colorants alimentaires liquides (les lots de 3: bleu, jaune, rouge), mais ça coûte un bras! Je n'ai pas encore testé, mais je me demande si on ne pourrait pas utiliser plutôt des colorants pâtissiers d'origine naturelle en poudre. Ca reviendrait beaucoup moins cher...

- Etant donné la quantité de pâte que tu peux faire avec ces doses, tu peux aussi diviser les proportions, mais en faire plusieurs fournées, pour avoir plusieurs couleurs (puisqu'on met le colorant en début de cuisson, et non une fois la pâte terminée...)

- Il est très important de respecter les doses indiquées pour une tecture optimale. Julie m'a dit qu'un jour, elle a mis un peu moins de sel parce qu'elle n'en avait plus, et bien la pâte était beaucoup moins réussie.

- Pas de panique si au début de la cuisson tu te dis que ça ne ressemble à rien, que c'est plein de grumeaux, que tu as tout râté. Non, non... à force de touiller, tout rentre dans l'ordre!

Repost 0