Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 07:07

Il existe un test très simple à faire pour savoir si un oeuf est encore frais: il suffit de le plonger dans un récipient d'eau.

 

- Si l'oeuf tombe au fond, c'est qu'il est frais.

- Si au contraire il flotte, il ne faut pas le manger. Plus un oeuf avance en âge, plus il remonte à la surface, car la bulle d'air qu'il contient grossit.

 

 Clique ici pour découvrir d'autres astuces sur les oeufs.

http://a404.idata.over-blog.com/4/37/29/52/Revue-de-presse/Info-du-jour/Coupe-d-un-oeuf.gif

Repost 0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 07:05

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/66/Bambi_2.jpgBon, comment dire ça élégament... Pour que ce soit plus simple, on va tout mettre sur le dos de Chéri 

 

Quand tu vois Chéri partir aux toilettes avec une BD, ou la Game Boy, ce n'est pas bon signe... Tu vas devoir soit prendre ton mal en patience, et attendre qu'un peu d'air frais soit passé par là, soit te mettre une pince à linge sur le nez.

 

Fini, tout ça! La solution toute bête: craquer une allumette juste au-dessus de la cuvette! En effet, le soufre contenu dans l'allumette absorbe totalement les mauvaises odeurs.

 

 

 

Remarque:

Moi j'ai aussi un petit bout de bois sur lequel je mets 3-4 gouttes d'Huile Essentielle (Pin, Eucalyptus, Citron, Lavande,...). Les Huiles Essentielles sont puissantes, et une fois l'allumette craquée, elles suffisent à donner une bonne odeur dans les toilettes.

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 21:18

Un grand merci à Cathy pour sa recette !!

 

Molène

 

C'est un des sirops de mon enfance, que faisaient déjà ma mère et ma grand-mère, un sirop des campagnes d'avant les sirops rouges, jaunes et verts...

 

Le bouillon blanc est en fleur tout l'été. Les fleurs se cueillent une à une, de préférence le matin (avant les abeilles, c'est encore mieux, et sans la petite cupule verte) car chaque soir, les fleurs du jour tombent pour laisser la place aux suivantes le lendemain matin. Une fois que tu as repéré un plant, tu peux donc y repasser tous les jours.

 

Pour préparer un sirop de fleurs, il te faut:

- 1 bol de fleurs fraîches par litre d'eau (mais on peut très bien utiliser des fleurs séchées)

- 1 kg de sucre par litre de macération obtenue

 

 

Etapes:

1) Fais bouillir l'eau.

2) Quand l'eau bout, éteinds le feu et ajoute les fleurs. Laisse macérer 24 heures.

3) Filtre à travers un linge de coton bien propre (ce qui permet d'éliminer les petits poils du bouillon blanc qui gratteraient la gorge).

4) Mesure la quantité de liquide obtenue (en litres) et ajoutes-y autant de sucre (en kilos).

    1 litre de macération = 1 kilo de sucre.

5) Fais cuire 10 minutes, en écumant si nécessaire.

6) Mets en bouteilles ou bocaux fermés hermétiquement.

 

 

Remarques:

- Ce sirop dilué dans de l'eau peut être servi en boisson rafraîchissante pour toute la famille.

- Ce même procédé peut être utilisé pour faire du sirop de mélisse (1 bol de feuilles de mélisse), de fleurs de sureau (1 bol de fleurs de sureau, sans les tiges qui risquent de donner une amertume au sirop), de fleurs de violette, etc...

- Toutes ces plantes ont également des propriétés médicinales, mais leur inocuité (= absence d'effets secondaires, absence de contre-indications, absence de toxicité) permet un usage familial.

- La fleur de bouillon blanc peut être séchée (mais veille à ce qu'elle soit bien sèche avant de la stocker, pour éviter les moisissures) et utilisée en infusion en cas de toux, bronchite, trachéite, laryngite, maux de gorge, gastrite, entérite, colite, diarrhées,... Elle fait partie des tisanes pectorales.

Repost 0
Publié par Cathy - dans Gourmandises
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 19:34

Avec les copines, un jour on s'est dit: bon, on est fauchées, mais on a sérieusement besoin de renouveler notre garde-robe. En plus, on a plein de trucs en bon état mais qu'on ne met plus... Pourquoi on n'organiserait pas une sorte de troc entre nous? Style brocante, mais entre copines...

 

Et c'est de là qu'est née la "Brocamif" (Broc' de meufs, à la base  ), concept révolutionnaire, qui permet de s'échanger des fringues, en ne payant que la différence, pour que ça reste équitable.

On a fixé ensemble une grille de tarifs en fonction du style de fringues qu'on avait à vendre, et on a pensé un système de comptage. Je n'ai plus la grille exacte, mais voilà en gros ce que ça donne:

 

Brocamif

Ca a l'air compliqué, comme ça, mais en fait c'est très simple. J'explique...

 

Je suis la Fille 1 (= Moi)

Chaque étoile dans les cases correspond au nombre d'objets de ce type choisis dans les affaires de l'autre.

 

Prenons un exemple:

J'ai pris à la Fille 2:  1 pantalon, 2 robes, 4 débardeurs, et 1 pull.

Je lui dois donc: (1x3€) + (2x3€) + (4x1€) + (1x3€)= 3+6+4+3 = 16 €

 

Je calcule de la même façon combien je dois aux autres filles:

- 15€ pour la Fille 3

- 29€ pour la Fille 4

- 17€ pour la Fille 5

- 11€ pour la Fille 6

- 28€ pour la Fille 7

 

De leur côté, les filles ont pioché dans mes affaires, et me doivent:

- 8€ pour la Fille 2:   Je ne lui dois plus que 8€ (8 qu'elle me doit - 16 que je lui dois)

- 15€ pour la Fille 3:   Le troc est équilibré, on ne se doit rien.

- 20€ pour la Fille 4:   Je ne lui dois plus que 9€ (20 qu'elle me doit - 29 que je lui dois)

- 25€ pour la Fille 5:   Elle ne me doit plus que 8€ (25 qu'elle me doit - 17 que je lui dois)

- 11€ pour la Fille 6:   Le troc est équilibré, on ne se doit rien.

- 22€ pour la Fille 7:   Je ne lui dois plus que 6€ (22 qu'elle me doit - 28 que je lui dois)

 

Au final:

Pour 5 pantalons, 7 jupes, 4 robes, 8 débardeurs, 7 pulls, 4 sous-vêtements, 6 paires de chaussures, 2 manteaux, et 7 accessoires, j'ai bien renouvelé mes placards, et je n'aurai dépensé que 15€ (8 + 9 - 8 + 6).

 

Alors, ça vaut le coup?? 

 

Remarques:

*Ce système peut se dupliquer à loisir:

- avec livres, CD, DVD,

- avec cosmétiques / produits de beauté,

- ustensiles de cuisine,

- linge de maison,

- matériel de bricolage,

- plantes vertes,...

 

*Bien que particulièrement intelligent et convivial, ce système n'est pas réservé aux femmes! Les garçons ont le droit de jouer aussi!

 

*On joint l'utile à l'agréable: on passe un bon moment, on se fait plaisir, on fait du vide, on se change les idées, on se retrouve, on papote... On fait les filles quoi 

Repost 0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 21:02

tarte brocolis camembertPour cette recette, tu auras besoin:

- d'un plat à tarte

- d'un grand bol

- d'un fouet

- d'un couteau bien affûté

 

Ingrédients:

- 1 pâte feuillettée

- 1/2 camembert coulant

- 5 tranches de jambon de pays

- 1 brocolis

- 3 oeufs entiers

- 15 cl de crème fraîche épaisse

- poivre

 

Etapes:

1) Tu mets le four à préchauffer à 200°C, tu mets ta pâte dans ton plat, en n'oubliant pas de la percer de quelques coups de fourchette.

2) Coupe le camembert en tranches fines, le brocolis en petits bouquets, 3 tranches de jambon en petits morceaux, et dispose tout ça dans l'ordre sur le fond de tarte.

3) Dans un grand bol, tu bats les oeufs entiers, la crème et le poivre. Verse cette préparation sur la tarte.

4) Pour finir, mets les 2 tranches de jambon restantes en morceaux sur le dessus: ça amène du croustillant!

5) Met à cuire pendant 35 à 40 minutes.

 

Remarques / Conseils:

- Attends 3-4 minutes avant de découper la tarte pour que le camembert se solidifie et sers avec une salade verte.

- Pas besoin de saler! Entre le fromage et le jambon de pays, ça suffit largement!

 

Bon appétit, et vive le dentifrice 

Repost 0
Publié par Audrey - dans Gourmandises
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 18:36

Brique-de-lait-copie-1.jpgC'est le matin. Tu n'es pas bien réveillé(e), la tête encore sous l'aile. Tu veux te faire un bol de céréales, ou de chocolat chaud, tu attrapes la brique de lait, tu t'apprêtes à verser le liquide, et là, c'est le drame: le lait, en un sursaut incontrôlé, sort d'un coup de la brique, et tu en as mis partout... sauf dans ton bol. 

 

Pour éviter ce genre de mésaventure, et rayer ça de la liste des lois de Murphy, il existe une solution toute bête: percer un petit trou dans la brique, afin que ça fasse un appel d'air, et que ça évite les "sursauts" du lait.

 

Que la brique ait un bouchon en plastique ou pas, c'est pareil. Avec un couteau pointu, perce d'un petit coup sec la brique à l'opposé du bec verseur (voir mon magnifique dessin ci-contre). Comme solution plus radicale, tu peux aussi couper les deux oreilles de la brique, comme si tu faisais deux becs verseurs. Mais je trouve que pour la conservation du lait, le petit trou est mieux.

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 09:12

http://www.recetoo.com/catimages/162.jpgAttention: cette recette se prépare la veille.

 

Pour cette recette, tu vas avoir besoin:

- d'un zesteur ou d'une mandoline fine

- d'un couteau bien affûté

- d'une grande bassine à confiture (en cuivre, si possible)

- d'une dizaine de pots de 250 gr avec leurs couvercles

- d'une grande cuiller en bois

- une petite assiette

- de la gaze stérile

- un grand bout de ficelle

- un mixeur (facultatif)

- une petite louche

 

Ingrédients: (pour une dizaine de pots de 250 gr)

- 3 pamplemousses non traités, bio de préférence.

- sucre cristallisé (pour le poids, pèse les 3 pamplemousses avec leur peau)

- 1 verre d'eau

 

Etapes:


La préparation:

1) Tu commences par bien nettoyer tes 3 pamplemousses. A l'aide du zesteur, tu prélèves le zeste de l'un des trois, que tu mets dans la bassine à confiture.

2) Tu découpes les trois fruits en 4, puis en lamelles très fines, en faisant attention de bien récupérer tout le jus, et tu mets le tout dans la bassine.

2 bis) Pense à récupérer les pépins, que tu mets dans un morceau de gaze stérile, fermé par le grand bout de ficelle. Place ce petit sachet dans la bassine avec les fruits.

3) Ajoute le sucre et le verre d'eau, remue bien. Couvre la bassine d'un torchon bien propre, et laisse macérer toute une nuit à température ambiante.

4) Lave et ébouillante les pots et leurs couvercles, et place les à l'envers sur un torchon propre.

5) Place la petite assiette au réfrigérateur ou au freezer.

 

La cuisson:

6) Le lendemain, remue bien le macérat de fruits, et mets à cuire à feu vif, tout en laissant le noué de pépins. Lorsque la confiture commence à bouillir, baisse à feu moyen, et laisse cuire de 15 à 20 minutes, tout en surveillant et en remuant régulièrement pour qu'elle n'attache pas.

7) Pour voir si ta confiture est cuite, fais le test de l'assiette: sors la petite assiette glacée du frigo ou du freezer, verse une goutte de confiture dessus. Si la goutte coule, le sirop n'est pas cuit. Si au contraire, la goutte reste bien ronde et se fige, tu peux arrêter la cuisson.

8) N'oublie surtout pas de retirer le petit noué avec les pépins!

 

La mise en pots:

9) Avec ta petite louche, tu remplis tes pots jusqu'à 1 cm du bord environ. Ferme soigneusement les couvercles, et retourne-les jusqu'à complet refroidissement.

 

 

Remarques / conseils:

- Le petit sachet de pépins dégage de la pectine de fruit pendant la cuisson; cela évite de rajouter du gélifiant, ou de l'agar-agar. Pour ne pas le perdre dans ta confiture, attache une extrémité de la ficelle à la poignée de la bassine. Ca évitera de mixer le sachet, et de le retrouver au fond d'un pot (oh, la belle fève!)

- Si tu n'aimes pas trop les morceaux dans la confiture, tu peux donner un coup de mixeur.

- Si tu n'aimes pas les confitures trop amères, tu peux éplucher compètement le fruit, en retirant complètement le blanc qui donne toute son amertume à la confiture. C'est plus long à préparer, mais c'est plus doux et tout aussi délicieux.

 

Variante:

- Tu peux utiliser la même recette, mais en mélangeant les agrumes: oranges, citrons...

Repost 0
Publié par Claire - dans Gourmandises
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 13:04

http://www.nouvellesimages.fr/img_Graines_Atelier-Nouvelles-Images_ref~100.001230.00_mode~zoom.jpg

 

 

 

 

Fais du troc de graines avec le site Graines de Troc !

 

 

Je viens de le mettre dans mes P'tits Chouchous (mes sites préférés), mais l'initiative mérite bien un article ! C'est tout frais, ça date de Mai 2012; et je trouve ça tellement super de revenir vers des valeurs et des produits sains, que si je peux aider un peu à faire de la promo, alors je n'hésite pas une seconde!

 

 

Pour t'expliquer de quoi il s'agit, je vais simplement paraphraser le début du texte d'accueil du site:

 

 

 

 

 

L'idée, c'est...

- proposer une plate-forme nationale où chacun pourrait échanger, et rechercher des graines,

- sortir de nos réserves, de nos placards, nos graines introuvables et les partager,

- relayer les indispensables trocs locaux, les connecter dans une dimension un peu plus grande.

 

Les grands principes, c'est...

- aller contre ceux qui confisquent le vivant et l'uniformisation à outrance,

- mettre à disposition de tous ce que nos ancêtres nous ont légué,

- se reposer les questions de sélection variétale: adapter des semences à un terroir, re-sélectionner selon le goût, critère presque oublié,

- reconquérir nos savoirs-faire, retrouver l'autonomie, se ré-approprier des techniques que l'on nous présente comme inaccessibles,

- cultiver la biodiversité.

 

Tu peux aussi retrouver Graines de Troc sur Facebook.

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 08:52

Pour bien prendre soin de ses plantes, il n'y a pas de recette miracle. Mais j'ai quelques petits trucs qui pourront peut-être t'aider.

 

Tu dois sûrement connaître l'expression "avoir la main verte" pour désigner quelqu'un qui sait entretenir les plantes, et qui est en harmonie avec elles. En général, on l'a ou on l'a pas. Enfin c'est ce qu'on dit.

Moi, il paraît que je l'ai, mais je le ressens plus comme une intuition profonde, comme si je communiquais avec mes plantes... Mais je crois que même si à la base on n'a pas la main verte, en étant attentif et à l'écoute, ça finit par arriver.

 

Avec les plantes, c'est comme avec les gens: si tu n'y fais pas attention, que tu les délaisses, les maltraites, ne les écoutes pas, ne les nourris pas, et bien... tu ne risques pas d'en tirer grand chose!

 

Non, ne t'en va pas tout de suite! La suite peut t'intéresser, même si comme ça j'ai l'air un peu perchée

bourgeons1.jpg

Chez moi, j'ai une multitude de plantes très différentes (fougère, ficus, papyrus, orchidées, aloe vera, et d'autres dont je ne connais même pas le nom mais qui sont très jolies!), qui normalement nécessitent des attentions très différentes. Mais si je devais à chaque fois lire la plaquette pour savoir quand arroser, quand donner de l'engrais, quand rempoter, quand tailler.... je ne m'en sortirais pas! 

 

- Retire régulièrement les feuilles mortes: certaines plantes peuvent être "peignées" avec les doigts pour faire tomber les feuilles mortes. C'est comme nous: on perd des cheveux tous les jours, et on doit se brosser les cheveux pour s'en débarasser et laisser respirer les autres. Pense aussi à ramasser les feuilles mortes tombées sur la terre du pot. Déjà c'est plus joli à regarder, et ensuite, ça n'étouffe pas la terre.

 

- Coupe les parties mourantes ou abîmées au sécateur: ça permet d'éviter que la plante s'épuise en envoyant encore de la sève dans ces parties. Elle conservera alors toute son énergie pour les parties saines, et ça lui redonnera du tonus.

 

- Aère la terre des pots: A l'aide d'une fourchette, ou d'une petite griffe à trois dents, gratte la terre délicatement aussi profond que tu peux, en faisant attention de ne pas abîmer les racines. Cela permet d'aérer la terre, et remplace arrosage et engrais. On dit souvent qu'une bonne aération remplace trois arrosages...

 

- Nettoie les feuilles de tes plantes: la poussière s'accumule vite dans nos logements, et quand on fait le ménage, on oublie souvent les plantes. Mais leurs feuilles prennent la poussière autant que nos meubles! Or c'est par les feuilles que la plante respire et transpire, et que la photosynthèse se fait. C'est donc très important que les feuilles soient propres.

Si tu le peux, sors tes pots à l'extérieur (sinon la baignoire fait l'affaire) et pulvérise généreusement de l'eau sur et sous les feuilles (attention: à ne pas faire avec les orchidées et l'aloe vera! l'eau stagnant au creux des feuilles les fera pourrir...). Si les feuilles sont assez grosses, et pas trop nombreuses, tu peux aussi les nettoyer avec une éponge propre humide, ou un chiffon humide.

Entre ces phases "humides", tu peux aussi te contenter de passer le plumeau à poussière. C'est déjà ça.

 

- Engraisse-les: Alors, personnellement, je ne suis jamais les indications inscrites sur les pots des plantes. Sinon, je passerai mon temps à les engraisser! Ils sont fous, dans les jardineries...

Bon, déjà, pas d'engrais chimique. Si tu suis mes conseils, tu dois avoir dans tes placards quelques pots de ton engrais maison à base de coquilles d'oeufs, thé, et marc de café. Si ça n'est pas le cas, file dans ta chambre!! 

Mélanges-en un peu lorsque tu aères la terre avec ta fourchette.

 

La récompense de tous ces bons soins prodigués amoureusement, c'est ça: un matin en se levant, découvrir un nouveau bourgeon, une nouvelle pousse d'un vert tendre, un embryon de feuille, un petit nouveau qui se fait de la place parmi les grands 

bourgeons2.jpg

 

Remarques / Conseils:

- Pas besoin d'être ultra-outillé pour bien s'occuper des ses plantes. Par contre, être bien outillé est important. Mon conseil, c'est d'acheter simplement:

* un bon sécateur (un mauvais déchiquètera au lieu de couper proprement. Une catastrophe pour la plante)

* un bon pulvérisateur, qui ne servira qu'à ça, et dans lequel tu ne mettras que de l'eau.

* une bonne mini-griffe de jardinage.

 

- Je ne parle pas ici de l'arrosage des plantes, parce que je l'ai déjà fait:  retrouve l'article ici.

 

- Je ferai, un de ces jours, un article sur les orchidées pour les amateurs, car elles demandent quand même des soins différents, et plus réguliers, une installation spécifique, etc. Mais je voudrais allez à l'encontre des idées reçues, qui nous font croire que c'est extrêmement compliqué d'avoir des orchidées en bonne santé et fleuries chez soi...

Repost 0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 11:23

C'est souvent la galère: même les meilleurs goupillons n'arrivent pas forcément à atteindre le fond et les bords incurvés des vases et des carafes.

 

J'avoue, dans ma grande négligence, avoir oublié un certain nombre de fois des fleurs dans leur vase. Et bien au bout d'un certain temps, c'est presque de la vase au fond du vase! Si tu ne l'as jamais fait, c'est une expérience à tenter!  

 

Enfin voilà, pour récupérer des vases devenus verts, et des carafes encrassées, voilà la solution: tu fais un mélange de vinaigre blanc pur, et de gros sel. En n'oubliant pas de boucher avec ta main, tu secoues le tout bien fort et dans tous les sens, et au bout de quelques minutes, hop, plus rien! Toute la crasse a disparu!

 

Tu n'as plus qu'à bien rincer à l'eau claire, et le tour est joué!

vase-encrasse.jpg

Repost 0

Qu'est-Ce Que Donc ?

  • : Les Trucs des Filles...
  • Les Trucs des Filles...
  • : Cuisine, jardin, beauté, ménage, travaux d'aiguilles... Retrouvez des trucs et astuces pour la vie de tous les jours!
  • Contact

Suivez moi aussi sur

Rechercher Un Truc:

Pourquoi Ce Blog?