Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 21:02

tarte brocolis camembertPour cette recette, tu auras besoin:

- d'un plat à tarte

- d'un grand bol

- d'un fouet

- d'un couteau bien affûté

 

Ingrédients:

- 1 pâte feuillettée

- 1/2 camembert coulant

- 5 tranches de jambon de pays

- 1 brocolis

- 3 oeufs entiers

- 15 cl de crème fraîche épaisse

- poivre

 

Etapes:

1) Tu mets le four à préchauffer à 200°C, tu mets ta pâte dans ton plat, en n'oubliant pas de la percer de quelques coups de fourchette.

2) Coupe le camembert en tranches fines, le brocolis en petits bouquets, 3 tranches de jambon en petits morceaux, et dispose tout ça dans l'ordre sur le fond de tarte.

3) Dans un grand bol, tu bats les oeufs entiers, la crème et le poivre. Verse cette préparation sur la tarte.

4) Pour finir, mets les 2 tranches de jambon restantes en morceaux sur le dessus: ça amène du croustillant!

5) Met à cuire pendant 35 à 40 minutes.

 

Remarques / Conseils:

- Attends 3-4 minutes avant de découper la tarte pour que le camembert se solidifie et sers avec une salade verte.

- Pas besoin de saler! Entre le fromage et le jambon de pays, ça suffit largement!

 

Bon appétit, et vive le dentifrice 

Repost 0
Publié par Audrey - dans Gourmandises
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 18:36

Brique-de-lait-copie-1.jpgC'est le matin. Tu n'es pas bien réveillé(e), la tête encore sous l'aile. Tu veux te faire un bol de céréales, ou de chocolat chaud, tu attrapes la brique de lait, tu t'apprêtes à verser le liquide, et là, c'est le drame: le lait, en un sursaut incontrôlé, sort d'un coup de la brique, et tu en as mis partout... sauf dans ton bol. 

 

Pour éviter ce genre de mésaventure, et rayer ça de la liste des lois de Murphy, il existe une solution toute bête: percer un petit trou dans la brique, afin que ça fasse un appel d'air, et que ça évite les "sursauts" du lait.

 

Que la brique ait un bouchon en plastique ou pas, c'est pareil. Avec un couteau pointu, perce d'un petit coup sec la brique à l'opposé du bec verseur (voir mon magnifique dessin ci-contre). Comme solution plus radicale, tu peux aussi couper les deux oreilles de la brique, comme si tu faisais deux becs verseurs. Mais je trouve que pour la conservation du lait, le petit trou est mieux.

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 09:12

http://www.recetoo.com/catimages/162.jpgAttention: cette recette se prépare la veille.

 

Pour cette recette, tu vas avoir besoin:

- d'un zesteur ou d'une mandoline fine

- d'un couteau bien affûté

- d'une grande bassine à confiture (en cuivre, si possible)

- d'une dizaine de pots de 250 gr avec leurs couvercles

- d'une grande cuiller en bois

- une petite assiette

- de la gaze stérile

- un grand bout de ficelle

- un mixeur (facultatif)

- une petite louche

 

Ingrédients: (pour une dizaine de pots de 250 gr)

- 3 pamplemousses non traités, bio de préférence.

- sucre cristallisé (pour le poids, pèse les 3 pamplemousses avec leur peau)

- 1 verre d'eau

 

Etapes:


La préparation:

1) Tu commences par bien nettoyer tes 3 pamplemousses. A l'aide du zesteur, tu prélèves le zeste de l'un des trois, que tu mets dans la bassine à confiture.

2) Tu découpes les trois fruits en 4, puis en lamelles très fines, en faisant attention de bien récupérer tout le jus, et tu mets le tout dans la bassine.

2 bis) Pense à récupérer les pépins, que tu mets dans un morceau de gaze stérile, fermé par le grand bout de ficelle. Place ce petit sachet dans la bassine avec les fruits.

3) Ajoute le sucre et le verre d'eau, remue bien. Couvre la bassine d'un torchon bien propre, et laisse macérer toute une nuit à température ambiante.

4) Lave et ébouillante les pots et leurs couvercles, et place les à l'envers sur un torchon propre.

5) Place la petite assiette au réfrigérateur ou au freezer.

 

La cuisson:

6) Le lendemain, remue bien le macérat de fruits, et mets à cuire à feu vif, tout en laissant le noué de pépins. Lorsque la confiture commence à bouillir, baisse à feu moyen, et laisse cuire de 15 à 20 minutes, tout en surveillant et en remuant régulièrement pour qu'elle n'attache pas.

7) Pour voir si ta confiture est cuite, fais le test de l'assiette: sors la petite assiette glacée du frigo ou du freezer, verse une goutte de confiture dessus. Si la goutte coule, le sirop n'est pas cuit. Si au contraire, la goutte reste bien ronde et se fige, tu peux arrêter la cuisson.

8) N'oublie surtout pas de retirer le petit noué avec les pépins!

 

La mise en pots:

9) Avec ta petite louche, tu remplis tes pots jusqu'à 1 cm du bord environ. Ferme soigneusement les couvercles, et retourne-les jusqu'à complet refroidissement.

 

 

Remarques / conseils:

- Le petit sachet de pépins dégage de la pectine de fruit pendant la cuisson; cela évite de rajouter du gélifiant, ou de l'agar-agar. Pour ne pas le perdre dans ta confiture, attache une extrémité de la ficelle à la poignée de la bassine. Ca évitera de mixer le sachet, et de le retrouver au fond d'un pot (oh, la belle fève!)

- Si tu n'aimes pas trop les morceaux dans la confiture, tu peux donner un coup de mixeur.

- Si tu n'aimes pas les confitures trop amères, tu peux éplucher compètement le fruit, en retirant complètement le blanc qui donne toute son amertume à la confiture. C'est plus long à préparer, mais c'est plus doux et tout aussi délicieux.

 

Variante:

- Tu peux utiliser la même recette, mais en mélangeant les agrumes: oranges, citrons...

Repost 0
Publié par Claire - dans Gourmandises
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 13:04

http://www.nouvellesimages.fr/img_Graines_Atelier-Nouvelles-Images_ref~100.001230.00_mode~zoom.jpg

 

 

 

 

Fais du troc de graines avec le site Graines de Troc !

 

 

Je viens de le mettre dans mes P'tits Chouchous (mes sites préférés), mais l'initiative mérite bien un article ! C'est tout frais, ça date de Mai 2012; et je trouve ça tellement super de revenir vers des valeurs et des produits sains, que si je peux aider un peu à faire de la promo, alors je n'hésite pas une seconde!

 

 

Pour t'expliquer de quoi il s'agit, je vais simplement paraphraser le début du texte d'accueil du site:

 

 

 

 

 

L'idée, c'est...

- proposer une plate-forme nationale où chacun pourrait échanger, et rechercher des graines,

- sortir de nos réserves, de nos placards, nos graines introuvables et les partager,

- relayer les indispensables trocs locaux, les connecter dans une dimension un peu plus grande.

 

Les grands principes, c'est...

- aller contre ceux qui confisquent le vivant et l'uniformisation à outrance,

- mettre à disposition de tous ce que nos ancêtres nous ont légué,

- se reposer les questions de sélection variétale: adapter des semences à un terroir, re-sélectionner selon le goût, critère presque oublié,

- reconquérir nos savoirs-faire, retrouver l'autonomie, se ré-approprier des techniques que l'on nous présente comme inaccessibles,

- cultiver la biodiversité.

 

Tu peux aussi retrouver Graines de Troc sur Facebook.

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 08:52

Pour bien prendre soin de ses plantes, il n'y a pas de recette miracle. Mais j'ai quelques petits trucs qui pourront peut-être t'aider.

 

Tu dois sûrement connaître l'expression "avoir la main verte" pour désigner quelqu'un qui sait entretenir les plantes, et qui est en harmonie avec elles. En général, on l'a ou on l'a pas. Enfin c'est ce qu'on dit.

Moi, il paraît que je l'ai, mais je le ressens plus comme une intuition profonde, comme si je communiquais avec mes plantes... Mais je crois que même si à la base on n'a pas la main verte, en étant attentif et à l'écoute, ça finit par arriver.

 

Avec les plantes, c'est comme avec les gens: si tu n'y fais pas attention, que tu les délaisses, les maltraites, ne les écoutes pas, ne les nourris pas, et bien... tu ne risques pas d'en tirer grand chose!

 

Non, ne t'en va pas tout de suite! La suite peut t'intéresser, même si comme ça j'ai l'air un peu perchée

bourgeons1.jpg

Chez moi, j'ai une multitude de plantes très différentes (fougère, ficus, papyrus, orchidées, aloe vera, et d'autres dont je ne connais même pas le nom mais qui sont très jolies!), qui normalement nécessitent des attentions très différentes. Mais si je devais à chaque fois lire la plaquette pour savoir quand arroser, quand donner de l'engrais, quand rempoter, quand tailler.... je ne m'en sortirais pas! 

 

- Retire régulièrement les feuilles mortes: certaines plantes peuvent être "peignées" avec les doigts pour faire tomber les feuilles mortes. C'est comme nous: on perd des cheveux tous les jours, et on doit se brosser les cheveux pour s'en débarasser et laisser respirer les autres. Pense aussi à ramasser les feuilles mortes tombées sur la terre du pot. Déjà c'est plus joli à regarder, et ensuite, ça n'étouffe pas la terre.

 

- Coupe les parties mourantes ou abîmées au sécateur: ça permet d'éviter que la plante s'épuise en envoyant encore de la sève dans ces parties. Elle conservera alors toute son énergie pour les parties saines, et ça lui redonnera du tonus.

 

- Aère la terre des pots: A l'aide d'une fourchette, ou d'une petite griffe à trois dents, gratte la terre délicatement aussi profond que tu peux, en faisant attention de ne pas abîmer les racines. Cela permet d'aérer la terre, et remplace arrosage et engrais. On dit souvent qu'une bonne aération remplace trois arrosages...

 

- Nettoie les feuilles de tes plantes: la poussière s'accumule vite dans nos logements, et quand on fait le ménage, on oublie souvent les plantes. Mais leurs feuilles prennent la poussière autant que nos meubles! Or c'est par les feuilles que la plante respire et transpire, et que la photosynthèse se fait. C'est donc très important que les feuilles soient propres.

Si tu le peux, sors tes pots à l'extérieur (sinon la baignoire fait l'affaire) et pulvérise généreusement de l'eau sur et sous les feuilles (attention: à ne pas faire avec les orchidées et l'aloe vera! l'eau stagnant au creux des feuilles les fera pourrir...). Si les feuilles sont assez grosses, et pas trop nombreuses, tu peux aussi les nettoyer avec une éponge propre humide, ou un chiffon humide.

Entre ces phases "humides", tu peux aussi te contenter de passer le plumeau à poussière. C'est déjà ça.

 

- Engraisse-les: Alors, personnellement, je ne suis jamais les indications inscrites sur les pots des plantes. Sinon, je passerai mon temps à les engraisser! Ils sont fous, dans les jardineries...

Bon, déjà, pas d'engrais chimique. Si tu suis mes conseils, tu dois avoir dans tes placards quelques pots de ton engrais maison à base de coquilles d'oeufs, thé, et marc de café. Si ça n'est pas le cas, file dans ta chambre!! 

Mélanges-en un peu lorsque tu aères la terre avec ta fourchette.

 

La récompense de tous ces bons soins prodigués amoureusement, c'est ça: un matin en se levant, découvrir un nouveau bourgeon, une nouvelle pousse d'un vert tendre, un embryon de feuille, un petit nouveau qui se fait de la place parmi les grands 

bourgeons2.jpg

 

Remarques / Conseils:

- Pas besoin d'être ultra-outillé pour bien s'occuper des ses plantes. Par contre, être bien outillé est important. Mon conseil, c'est d'acheter simplement:

* un bon sécateur (un mauvais déchiquètera au lieu de couper proprement. Une catastrophe pour la plante)

* un bon pulvérisateur, qui ne servira qu'à ça, et dans lequel tu ne mettras que de l'eau.

* une bonne mini-griffe de jardinage.

 

- Je ne parle pas ici de l'arrosage des plantes, parce que je l'ai déjà fait:  retrouve l'article ici.

 

- Je ferai, un de ces jours, un article sur les orchidées pour les amateurs, car elles demandent quand même des soins différents, et plus réguliers, une installation spécifique, etc. Mais je voudrais allez à l'encontre des idées reçues, qui nous font croire que c'est extrêmement compliqué d'avoir des orchidées en bonne santé et fleuries chez soi...

Repost 0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 11:23

C'est souvent la galère: même les meilleurs goupillons n'arrivent pas forcément à atteindre le fond et les bords incurvés des vases et des carafes.

 

J'avoue, dans ma grande négligence, avoir oublié un certain nombre de fois des fleurs dans leur vase. Et bien au bout d'un certain temps, c'est presque de la vase au fond du vase! Si tu ne l'as jamais fait, c'est une expérience à tenter!  

 

Enfin voilà, pour récupérer des vases devenus verts, et des carafes encrassées, voilà la solution: tu fais un mélange de vinaigre blanc pur, et de gros sel. En n'oubliant pas de boucher avec ta main, tu secoues le tout bien fort et dans tous les sens, et au bout de quelques minutes, hop, plus rien! Toute la crasse a disparu!

 

Tu n'as plus qu'à bien rincer à l'eau claire, et le tour est joué!

vase-encrasse.jpg

Repost 0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 10:47
Repost 0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 13:52

http://www.recette-monde.com/wp-content/uploads/2010/06/Skendriettes-300x196.jpg 

 

Recette issue du livre "Gâteaux modernes" de Saïda Benberim, aux éditions Dar El Hana.

 

 

 

 

Ustensiles nécessaires:

- un grand plat allant au four

- caissettes en papier

 

 

 

Ingrédients:

Pâte:

- 3 mesures de farine (1 mesure = 100 g)

- 1 mesure de beurre fondu

- 1 pincée de sel (inutile si tu utilises du beurre demi-sel)

- 1 verre à thé d'eau de fleur d'oranger

- de l'eau

 

Garniture:

- 500 g de poudre d'amandes

- 300 g de sucre glace

- 1 c. à c. d'extrait naturel de vanille

- colorant alimentaire

- 2 à 3 blancs d'oeufs (en fonction de la taille des oeufs)

- parfum qui s'adapte à la couleur

 

Finition:

- 500 g miel liquide

- 1 verre à thé d'eau de fleur d'oranger

- amandes effilées

 

Etapes:

1) D'abord la pâte: Travaille tous les ingrédients ensemble jusqu'à ce que le mélange devienne lisse. Fais-en des boules de pâtes, mets-les dans un plat, couvre d'un film alimentaire, et laisse reposer.

 

Maintenant la farce

2) Mélange la poudre d'amandes avec le sucre glace. Colore et parfume selon ton goût. Mouille le mélange avec les blancs d'oeufs, jusqu'à ce que l'ensemble devienne ferme.

Sur un plan de travail fariné, abaisse la pâte en un rectangle d'1 mm d'épaisseur x 20 cm de long x 10 cm de large (environ).

3) Avec la farce, façonne un boudin d'environ 2 cm de diamètre. Pose-le sur le bord de la pâte, entoure-le deux fois, puis coupe le surplus avec un couteau ou une roulette, et ce jusqu'à épuisement de la farce.

4) Préchauffe ton four à 200°C.

5) Dans les rouleaux obtenus, coupe des losanges de 3 cm de long avec un couteau. Dispose-les dans un plat allant au four, et enfourne à 200°C pendant 15 mn à 20 mn, en surveillant: les gâteaux ne doivent pas colorer.

 

6) Pendant ce temps, fais revenir rapidement à sec des amandes effilées à la poêle, jusqu'à ce qu'elles deviennent craquantes et un peu colorées.

6 bis) Prépare le sirop de finition, en mélangeant le miel liquide avec l'eau de fleur d'oranger, et en faisant chauffer légèrement (juste assez pour que le miel soit vraiment liquide).

 

7) Lorsque les gâteaux sont cuits, trempe-les dans le sirop de miel et fleur d'oranger, décore chaque morceau avec quelques amandes effilées grillées, et dispose-les dans des caissettes.

 

Remarques:

- Tu peux remplacer la poudre d'amandes par de la noix de coco râpée, en gardant les mêmes quantités.

- A déguster avec un bon thé à la menthe!

 

Recettes similaires:

- Cornes de gazelle

- Baklavas

Repost 0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 12:53

Un grand merci à ma p'tite Clém qui nous a réjoui les papilles ce matin! Ce gâteau, aux allures et saveurs de pain d'épices, a été une délicieuse surprise.

Et en plus, comme la recette ne contient ni beurre, ni crème, ni lait, elle convient aux personnes allergiques au lactose.

 

Par contre, attention: il se prépare la veille (1 nuit de trempage)

 

gateau-au-the.jpg

 

Ingrédients:

- 225 g de raisins secs blonds

- 225 g de raisins secs bruns

- 375 ml de thé chaud

- 450 g de farine tamisée

- 1 sachet de levure chimique

- 250 g de cassonade

- des épices

- 1 oeuf entier battu

 

 

 

Etapes:

1) Commence par préparer du thé (type thé à la bergamote, thé de Noël, ou thé à l'orange), dans lequel tu vas mettre à imbiber tous les raisins. Laisse tremper toute la nuit.

2) Le lendemain, tu mets à préchauffer ton four à 175°C.

3) Puis dans l'ordre, tu vas rajouter aux raisins imbibés (et au reste de thé) la farine, la levure, la cassonade, les épices, et l'oeuf battu. La pâte est très épaisse; aussi, il faut tout mélanger avec les mains. (Maintenant, tu dois commencer à avoir l'habitude avec moi. Dans mes recettes, on met souvent "la main à la pâte"!)

3) Place le mélange ainsi obtenu dans un moule à cake, et met à cuire environ 1h15 à 175°C.

 

Remarques / conseils:

- A déguster avec un bon thé anglais léger.

- Il n'y a pas d'autre liquide que le thé contenu dans les raisins; c'est pour cela que la cuisson est si longue.

Repost 0
Publié par Clémence - dans Gourmandises
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 18:09

Livre-de-cuisine-Zaina.jpg

 

La corne de gazelle est une pâtisserie fine typiquement maghrébine, faite à base d'amandes et de fleur d'oranger. C'est comme un petit chausson en forme de croissant.

 

C'est long à faire (surtout le façonnage), mais ça vaut le coup!! Prévoie donc de te mettre aux fourneaux en début d'après-midi, et d'y passer... un certain temps!

 

 

La recette que j'avais donnée initialement ne m'ayant pas convaincue à 100 % (bien que très bonne, j'ai trouvé la pâte trop épaisse), j'ai demandé directement à Zaïna si elle avait une bonne recette... Elle m'a alors très gentiment prêté son livre de recettes de pâtisserie directement venu du bled! (voir photo ci-contre), livre que je vais m'empresser de potasser plus que sérieusement, pour t'en faire profiter!

 

 

 

Pour cette recette, tu auras besoin (notamment):

- de 2 saladiers

- 1 plateau

- du film alimentaire

- une plaque de cuisson

- du papier de cuisson

- 1 casserole pour faire le glaçage

- 1 grand plat profond

- 1 volette à pâtisserie (= grille à gâteau)

- des mains propres, des ongles coupés, et beaucoup de patience !

 

Voilà donc la (nouvelle) recette:

 

Ingrédients:

Pâte (=croûte):

- 3 mesures de farine blanche tamisée (= 500 g)

- 1 mesure de smen (= beurre clarifié)

- 1 pincée de sel fin (inutile si tu utilises du beurre demi-sel pour faire le smen)

- 2 c. à s. de sucre glace tamisé

- 1 c. à c. d'extrait naturel de vanille

- 1 verre à thé d'eau de fleur d'oranger

- Eau nécessaire

 

Farce (=garniture):

- 2 mesures de poudre d'amandes

- 1 mesure de sucre glace tamisé

- 1 c. à c. d'extrait naturel de vanille

- Eau de fleur d'oranger nécessaire

 

Sirop d'enrobage:

- 1/4 de litre d'eau

- 1 verre à thé de fleur d'oranger

- 250 g de sucre cristallisé

 

Glaçage final:

- beaucoup de sucre glace

- sucre vanillé

 

 

Etapes:


Tu commences par faire la pâte (= la croûte du chausson):

 

1) Tu commences par préparer le smen, que tu laisses refroidir.

2) Dans un saladier, tu mélanges la farine tamisée avec le sucre glace, l'extrait naturel de vanille et le sel. Puis tu fais un trou, et tu ajoutes le smen refroidi. Tu malaxes à la main (c'est super agréable!), pour bien faire pénétrer le gras dans la farine.

Mouille petit à petit avec l'eau de fleur d'oranger et l'eau, en malaxant bien, et jusqu'à ce que tu obtiennes une pâte molle et homogène. 

Forme alors de petites boules de pâte de la grosseur d'une mandarine, place-les sur un plateau, couvre avec du film alimentaire, et laisse reposer.

 

 

Maintenant, la farce: 

 

3) Dans un autre saladier, tu mélanges dans l'ordre les amandes en poudre, le sucre glace, l'extrait naturel de vanille, et, petit à petit, l'eau de fleur d'oranger.

Un conseil: mets-y les mains! Trop dur, avec une spatule en bois, d'agglomérer la pâte...

 

 

Le façonnage: 

4) Tu commences par façonner de petits boudins de farce, de 8 cm de long, sur 1/2 cm de diamètre. Saupoudre-les légèrement de sucre glace, et réserve-les.

5) Puis une par une, tu étires chaque boule de pâte le plus finement possible, en une forme légèrement ovale de 11 cm de diamètre. 

Sur le bord de ce cercle, tu vas déposer un petit boudin de farce. Roule en appuyant légèrement sur le boudin, puis donne-lui une forme de croissant. Ta première corne de gazelle est façonnée! Tu n'as plus qu'à recommencer jusqu'à épuisement de la pâte.

 

6) Dans un four préchauffé à 200°C-220°C (Th. 6), tu enfournes sur une plaque recouverte de papier de cuisson, jusqu'à ce que les cornes aient une couleur dorée.

 

 

Dernière étape: le glaçage:

Pour le moment, les cornes de gazelle ne ressemblent pas à grand chose. Si c'est ta première fois, elles sont même peut-être un peu ratées :-) Rien de tel que le glaçage pour camoufler tout ça! Il se fait en deux temps: d'abord le sirop, puis l'enrobage au sucre glace.

 

7) Le sirop: dans une casserole, tu fais chauffer ensemble et à feu doux le sucre cristallisé et l'eau, det dès qu'il commence à épaissir, tu ajoutes l'eau de fleur d'oranger. Retire ta casserole du feu, et laisse refroidir.

Lorsque les cornes sont refroidies, tu les trempes dans ce sirop épais, et tu les retires pour les mettre à égoutter sur la volette.

 

8) Place tes cornes dans un plat profond. Saupoudre chaque gâteau de sucre glace tamisé, en prenant soin d'appuyer légèrement avec la paume des mains pour bien faire adhérer au sirop.

Laisse reposer quelques heures, puis enrobe à nouveau les cornes de sucre glace tamisé, additionné cette fois de sucre vanillé, pour la seconde couche.

 

 

 

Remarques / Suggestions:

- A déguster avec un bon thé à la menthe 'maison' (surtout pas du "en sachet" hein! c'est dégueulasse  Celui-là, on le garde pour l'engrais à mettre au pied des plantes...) Pour le faire, rien de plus simple: du thé vert "Gunpowder", beaucoup de menthe fraîche, et beaucoup de sucre. A boire très chaud.

- Elles se conserveront très bien dans une boîte hermétique - mais à mon avis, elles seront mangées tellement vite, que tu n'auras plus à te poser la question de savoir si elles vont bien se conserver ou pas! Je me demande même si tu auras le temps d'attendre que ça refroidisse pour faire le glaçage...

Repost 0

Qu'est-Ce Que Donc ?

  • : Les Trucs des Filles...
  • Les Trucs des Filles...
  • : Cuisine, jardin, beauté, ménage, travaux d'aiguilles... Retrouvez des trucs et astuces pour la vie de tous les jours!
  • Contact

Suivez moi aussi sur

Rechercher Un Truc:

Archives

Pourquoi Ce Blog?